En bref - Un centre sur le trauma à L.H.Lafontaine

L'hôpital Louis-H. Lafontaine a officiellement inauguré hier son Centre d'études sur le trauma, où l'on soigne les personnes en état de stress post-traumatique (ESPT).

Un sondage révélé à cette occasion indique que les gens ayant vécu un ESPT ont trois fois plus de risques d'avoir des idées suicidaires et deux fois plus de risques de faire une tentative de suicide que la population en général. L'ESPT est un trouble anxieux qui se caractérise par le développement de symptômes faisant suite à l'exposition à un événement très stressant ou à un événement traumatique extrême: on pense à la récente fusillade du collège Dawson, par exemple. Le Centre d'études veut mieux faire connaître ce «trouble de santé mentale grave et persistant» pour éviter la stigmatisation des personnes atteintes. Il vise également à mieux former les cliniciens au dépistage et au traitement des victimes. De la recherche multidisciplinaire et de l'enseignement y seront faits.