Pas de hausse d'impôts pour financer la santé

Ottawa — Le gouvernement fédéral devra trouver de bons arguments pour convaincre les contribuables de la nécessité d'augmenter les impôts pour financer l'assurance-maladie, croit la ministre de la Santé, Anne McLellan.

Notre système de santé est très important pour nous, mais nous devons être certains qu'il est nécessaire que nous payions plus de taxes pour le financer, a-t-elle déclaré hier. La ministre a dit souhaiter que son collègue des Finances, John Manley, trouve un moyen d'allouer plus d'argent à ce secteur sans alourdir le fardeau fiscal des citoyens.

«Je préférerais qu'on pige dans les surplus budgétaires ou qu'on alloue les ressources différemment», a-t-elle confié. Si cela n'est pas suffisant, nous pourrons alors penser à trouver de nouvelles sources de revenus.