Lait et QI

Selon certains chercheurs, la quantité de lait maternel absorbé serait liée à notre quotient intellectuel.

Une étude menée auprès de 3000 Danois nés entre 1959 et 1961, dont on a évalué le QI à la fin de l'adolescence et à nouveau à la fin de la vingtaine, conclut que « les bébés qui ont été allaités durant les neuf premiers mois de leur vie auraient, plus tard, un QI plus élevé que ceux qui n'ont été allaités qu'un mois ou deux », écrivent des chercheurs danois et américains dans le Journal of the American Medical Association. Selon eux, deux hypothèses sont plausibles : le lait maternel contiendrait des éléments nutritifs qui facilitent le développement des cellules du cerveau, ou alors les mères qui ont pris le temps d'allaiter si longtemps leur enfant sont de celles qui ont consacré plus de temps, par la suite, au développement intellectuel de leur nouveau-né...