Arrimage nécessaire

Montréal a une occasion unique de positionner tout son secteur des sciences de la vie parmi les chefs de file mondiaux avec la construction de nouveaux centres hospitaliers universitaires.

Pour y arriver, une étude de la firme Secor réalisée pour Montréal international recommande un meilleur arrimage entre les hôpitaux universitaires et l'industrie ainsi que leur intégration dans une éventuelle technopole des sciences de la vie.

L'étude recommande notamment d'informer les fournisseurs québécois des besoins à venir des hôpitaux pour leur permettre d'être sur les rangs lorsqu'ils feront des acquisitions.

Elle suggère aussi de faire en sorte de rapprocher les milieux industriels des chercheurs dans les hôpitaux et de favoriser les collaborations interdisciplinaires avec les entreprises pharmaceutiques, de biotechnologies et d'ingénierie médicale, par exemple.

L'étude fait aussi valoir le besoin de permettre aux nouvelles technologies de mûrir en milieu hospitalier afin de permettre aux chercheurs publics autant que privés de les mettre au point et de bénéficier de leurs éventuelles retombées.