Le SPVM enquête sur une collision entre une voiture et une poussette à Montréal

Le SPVM a confirmé qu’une enquête a été ouverte concernant cette collision, qui a fait l’objet d’un rapport de police.
Marie-France Coallier Archives Le Devoir Le SPVM a confirmé qu’une enquête a été ouverte concernant cette collision, qui a fait l’objet d’un rapport de police.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a ouvert une enquête sur un « délit de fuite » concernant une collision à Outremont, où un automobiliste aurait foncé sur une poussette mercredi dernier à une intersection de l’arrondissement, avant de quitter les lieux sans porter assistance à l’enfant.

« C’est bouleversant », confie en entrevue Mayer Feig, un des directeurs de l’organisme Hatzoloh Montréal, qui offre des services médicaux d’urgence dans la métropole, notamment dans les communautés juives.

Le 16 novembre, un de ses amis s’est rendu sur les lieux de la collision, survenue à l’intersection des avenues Bloomfield et Lajoie, après avoir entendu des cris, raconte M. Feig au Devoir. Une vidéo captée par la caméra de sécurité d’un résident de la rue Bloomfield et qui circule sur les réseaux sociaux laisse croire que l’automobiliste n’a pas fait son arrêt obligatoire. Il a alors percuté la poussette avant de continuer son chemin. La mère a réussi à éviter la voiture, tandis que son enfant a été transporté dans un centre hospitalier, raconte Mayer Feig. L’enfant d’environ un an n’a pas été blessé.

Joint par Le Devoir, le SPVM a confirmé qu’une enquête a été ouverte après cette collision, qui a fait l’objet d’un appel au 911 vers 14h40 le 16 novembre. Cette enquête concerne un délit de fuite puisque des témoins rencontrés le jour même par le corps de police ont rapporté que l’automobiliste a quitté les lieux sans porter assistance à l’enfant d’environ un an qui se trouvait dans la poussette.

Le suspect en question n’a pas encore été identifié et on ignore, à ce stade-ci, à quelles accusations il s’expose, le cas échéant. Il est également trop tôt pour savoir si le conducteur en question a enfreint le Code de la sécurité routière, indique le SPVM.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes tentent d’ailleurs de récolter des informations qui pourraient mener à identifier le conducteur impliqué dans cette affaire.

À voir en vidéo