Procès d’un chauffeur de taxi: le juge Braun se récuse

C’est la ministre de la Justine, Stéphanie Vallée, qui a porté plainte contre le juge Braun.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne C’est la ministre de la Justine, Stéphanie Vallée, qui a porté plainte contre le juge Braun.

Le juge Jean-Paul Braun, dont les propos tenus lors d’un procès pour agression sexuelle avaient soulevé un tollé, s’est retiré du dossier.

« Le tribunal se dessaisit de la cause », a indiqué le juge Braun, dans un document déposé au dossier lundi, alors que devaient se tenir les plaidoiries sur la peine.

Le juge Braun est visé par une enquête du Conseil de la magistrature après que Le Journal de Montréal a révélé des déclarations controversées qu’il a faites lors du procès de Carlo Figaro. Le chauffeur de taxi, âgé de 49 ans, a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur une adolescente de 17 ans.

« On peut le dire qu’elle a un joli visage, hein ? » avait-il lancé lors d’une audience au mois de mai dernier.

À cette occasion, le juge a également laissé entendre que le consentement n’était pas nécessaire lors de tous les gestes caractère sexuel.

« Il y a un consentement pour embrasser quelqu’un et un consentement pour mettre, comme on le dit, la main au panier », a-t-il ajouté.

On peut le dire qu’elle a un joli visage, hein?

 

Plainte de la ministre

C’est la ministre de la Justine, Stéphanie Vallée, qui a porté plainte contre le juge Braun. En vertu de la Loi sur les tribunaux judiciaires, le Conseil a l’obligation de déclencher une enquête lorsqu’une plainte est formulée par la ministre de la Justice.

La procureure de la Couronne, Me Amélie Rivard, a indiqué que la victime, dont l’identité est protégée, est grandement affectée par la médiatisation de l’affaire.

« Elle est au courant du processus, mais elle préfère rester à l’écart », a-t-elle expliqué.

Le dossier a été reporté au 14 décembre. La juge Lori Renée Weitzman a indiqué qu’elle prendrait la relève pour la suite du dossier.