Gab Roy accusé dans une affaire de mœurs

Gab Roy
Photo: Site du blogueur Gab Roy
L’ex-blogueur Gabriel Roy a été remis en liberté sous plusieurs conditions, mercredi, à la suite de sa comparution au palais de justice de Montréal.

Celui qui s’est fait connaître sur Internet comme étant «Le vrai Gab Roy» a été arrêté mardi et fait face à quatre chefs d’accusations pour des gestes à connotation sexuelle posés sur une mineure entre mars 2010 et octobre 2011.

Gab Roy aurait leurré une jeune fille de 15 ans pour ensuite obtenir des contacts sexuels avec elle dans un motel de Mascouche, en 2010.

Il est accusé de leurre, de contact sexuel et d’incitation à avoir des contacts sexuels auprès d’une mineure de moins de 16 ans. Gabriel Roy est également accusé de leurre auprès d’une mineure de moins de 18 ans.

Parmi les conditions imposées pour la libération l’ex-blogueur, on retrouve notamment l’interdiction d’avoir accès à Internet.

Le blogueur controversé et humoriste a été arrêté par la Sûreté du Québec après la diffusion de la vidéo «Lettre à Gab Roy - De celle que tu appelais ta Lolita», où une jeune femme raconte son histoire en faisant défiler des cartons. Elle parle d'agression sexuelle et évoque d'autres victimes potentielles. 

La jeune fille aurait décidé de porter plainte après que la comédienne Mariloup Wolfe eut intenté une poursuite de 300 000 $ contre le blogueur, auteur d’un billet controversé paru l’an dernier et dans lequel il expliquait son désir de l'agresser sexuellement.

Gab Roy reviendra en cour le 11 juin prochain.

Avec Le Devoir
2 commentaires
  • Jean-Marc Plante - Inscrit 7 mai 2014 14 h 54

    La loi de la gravité

    Le crachat retombe on dirait...

  • Catherine-Andrée Bouchard - Abonnée 8 mai 2014 20 h 07

    Pas digne de son nom.

    Qu'elle flétrissure pour la notable auteure que ce va-nu-pied porte son nom.

    Et je serais prête à lancer une pétition pour qu'on cesse de le désigner sous le titre d'humoriste.
    Un irrévérencieux fat et arrogant qui multiplie les efforts pour que le plus de nases possibles écoutent ses perversions n'est pas un humoriste, il est juste atteint de diarrhée verbale.

    S'il n'avait pas eu de public pour ses conneries peut-être se serait-il retenu de passer aux actes. Mais avec la tribu d'australopitheques qui lisent avec joie son blog et rient ses " bonnes blagues" sur les "Lolita" ou sur les pédophiles il n'est pas étonnant qu'une fois encouragé par sa petite foule anonyme, le leurre et l'agression sexuelle lui paraissaient vus de son univers une déviance tout ce qu'il y a de plus banale.

    Je trouve que ses fans portent aussi le fardeau de la culpabilité vis-à-vis cette petite " Lolita" dont ils se sont tous bien marré alors qu'on la traitait comme une pièce de chair fraîche sans aucun amour propre.

    Je souhaite que s'il recouvre un jour la liberté de bloguer, il n'y aura pas même la moindre mouche pour se coller à son écran et lire. Voilà un malandrin qui mérite un peu de tôle et l'ignorance de tous, ce qui aurait toujours été sensé être.