Mort de Trayvon Martin: Zimmerman comparaît devant un juge

Sanford — George Zimmerman, ce surveillant de quartier qui a admis avoir tué un adolescent noir non armé en Floride, a fait sa première apparition en cour aujourd'hui, après avoir été accusé, la veille, du meurtre non prémédité de Trayvon Martin.

Lors d’une brève comparution à Sanford, George Zimmerman, vêtu d’un uniforme de prisonnier, a simplement répondu «oui, monsieur» aux questions simples qui lui ont été posées au sujet de l’accusation portée contre lui.

Le juge Mark E. Herr a déclaré que sa mise en accusation formelle aurait lieu le 29 mai devant un autre juge.

Depuis l’incident survenu le 26 février, George Zimmerman maintient avoir agi en légitime défense après avoir été attaqué par Trayvon Martin. La famille Martin affirme que c’est Zimmerman qui a attaqué l’adolescent.

George Zimmerman s’est rendu lui-même aux autorités hier après être resté caché pendant des semaines.

Devant les journalistes à l’extérieur du tribunal, l’avocat de Zimmerman, Mark O’Mara, s’est dit préoccupé par le fait que le dossier ait été géré sous l’oeil du public jusqu’à maintenant, et a déploré que les détails de l’affaire aient été présentés de façon fragmentaire.

«Cela doit se dérouler devant la cour», a dit Me O’Mara, en repoussant les questions au sujet des preuves dans le dossier, et de l’état mental de son client.

Plus tôt à l’émission «Today» de la chaîne télévisée NBC, Me O’Mara avait déclaré que George Zimmerman était stressé, très fatigué et qu’il espérait être libéré sous caution.

George Zimmerman a été mis en accusation après une vague d’indignation publique réclamant son arrestation. Il n’a pas été arrêté après les faits, en partie grâce à la loi sur la légitime défense en Floride, qui permet aux citoyens de faire usage de la force mortelle dans plusieurs circonstances.

Certains experts juridiques s’attendaient à ce qu’il soit accusé d’homicide involontaire, une accusation moins grave que le meurtre non prémédité. Selon eux, les procureurs auront beaucoup d’obstacles à affronter pour le faire condamner pour meurtre.

La procureure spéciale Angela Corey et son équipe devront prouver que l’homme de 28 ans a intentionnellement poursuivi Trayvon Martin plutôt que d’ouvrir le feu en légitime défense, afin de réfuter les arguments de l’accusé voulant que le répartiteur de la police l’ait autorisé à faire usage de la force mortelle. D’après les experts, la procureure Corey a choisi une voie difficile en l’accusant de meurtre — même non prémédité.

La procureure a annoncé sa mise en accusation hier après une campagne de 45 jours demandant son arrestation, menée par les parents de Trayvon Martin et des militants des droits civils, dont les révérends Al Sharpton et Jesse Jackson.

L’affaire a suscité de nombreuses manifestations à travers les États-Unis et relancé le débat sur les tensions raciales et les lois sur la légitime défense.

Le débat s’est frayé un chemin jusqu’à la Maison-Blanche. Le 23 mars, le président Barack Obama a déclaré que s’il avait eu un fils, «il aurait ressemblé à Trayvon».

George Zimmerman est passible de la prison à vie s’il est reconnu coupable de meurtre non prémédité. Son avocat a déclaré hier qu’il plaiderait non coupable en vertu des lois sur la légitime défense en Floride.