Pornographie juvénile - Sitôt condamné, l'ex-évêque Lahey est libéré

Raymond Lahey<br />
Photo: Agence Reuters Chris Wattie Raymond Lahey

Ottawa — Condamné à 15 mois d'emprisonnement et à une probation de deux ans pour possession de pornographie juvénile, l'ex-évêque catholique Raymond Lahey est sorti de prison aussitôt sa peine prononcée hier au palais de justice d'Ottawa.

Comme le juge Kent Kirkland a accepté de compter en double les huit mois déjà passés derrière les barreaux, la peine de prison de l'ancien évêque de 71 ans est donc purgée, et il a entamé sa période de probation. L'ancien évêque du diocèse d'Antigonish, en Nouvelle-Écosse, ne s'est pas adressé à la horde de journalistes qui l'attendaient à sa sortie du palais de justice hier.

Le juge lui a toutefois imposé de sévères conditions de probation. Il devra notamment fournir un échantillon d'ADN et s'inscrire au registre des délinquants sexuels. Il devra aussi se soumettre à une fouille de ses ordinateurs lorsque la police le décidera. M. Lahey devra aussi se tenir loin des piscines, des garderies et des écoles.

«La tâche la plus difficile pour un juge lorsque l'on tente de déterminer une peine appropriée, c'est de trouver l'équilibre entre les valeurs fondamentales [...] tout en prenant en compte la nature de l'accusé, a expliqué le juge Kirkland. Cette tâche est particulièrement exigeante dans ce cas-ci. D'un côté, l'exploitation sexuelle des enfants est un crime qui commande des représailles sévères. De l'autre côté, les circonstances personnelles de l'accusé, qui a assumé la responsabilité de ses actes répréhensibles, réduisent l'urgence d'une incarcération.»

Lahey avait plaidé coupable en mai dernier à une accusation d'importation de matériel de pornographie juvénile. Le septuagénaire avait alors décidé d'être emprisonné avant même que le juge ne décide de la peine. Il avait été épinglé à l'aéroport d'Ottawa. Des douaniers avaient découvert des milliers d'images sur son ordinateur portable et sur un appareil électronique de poche. Parmi les 155 000 images découvertes, 588 photographies et 63 vidéos montraient de jeunes garçons se livrant à divers actes sexuels, dont certains étaient torturés ou ligotés.

La Couronne a révélé à la cour que la collection de photos pornographiques de Lahey comprenait notamment des clichés montrant de jeunes garçons portant des crucifix et des chapelets en train d'accomplir des actes sexuels, et celle d'un homme déguisé en moine qui donnait la fessée à un garçon. En cour, un psychiatre a expliqué que Lahey n'est pas un pédophile.

Le procureur de la Couronne, David Elhadad, a estimé que la décision envoie le message que des peines sévères attendent ceux qui commettent des crimes liés à la pornographie juvénile.
3 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 5 janvier 2012 08 h 17

    Justice

    Justice for all/Justice pour tous.

  • Democrite101 - Inscrit 5 janvier 2012 10 h 46

    Plus de religion dans les écoles, et tout redeviendra au mieux



    Pas de haine envers cet homme.

    Il faut avoir pitié, et encore pitié.

    Seules les Lumières, les sciences humaines, les sciences de la nature, une philosophie rationaliste, hédoniste et raisonnable nous évitent les dérives, les drames et les tristesses de la vie.

    Jacques Légaré

  • Carl-Dave Tremblay - Inscrit 5 janvier 2012 13 h 05

    La mode y est pour quelque chose..

    Tant qu'à moi, je cris au et fort que les bars de danseuses qui ne procurent aucuns soulagements au contraire, le besoin n'est pas assouvit il grandit, peut frustrer même et encourager des crimes sexuels par la suite, pour certains il en va de soit, les gens ne sont pas tous cinglés!
    La mode.. tant qu'à moi j'interdirais, de formats pour les jeunes, les lingeries fines, les vêtement de toutes sortes qui incitent nos jeunes à se dévoilés, dénudés le corps à des âges beaucoup trop prématurés!
    Il serait plus que temps que des bonnes valeurs de sociétés reviennent avant que ça empire.. Je ne parle pas de régimes étouffants, juste de belles valeurs, différentes que ceux que l'ont laissent tous se crées et installées aux profits de sociétés entourant s la mode, nous sommes trop axées sur le capitalisme que sur les valeurs!
    Pas besoin d'églises pour ça!
    Ça prend des parents avec l'aide de nos dirigeants,s'il y en a..
    En attendant, de malheureux enfants se font enlevés et torturés!