Les procureurs de la Couronne reprochent au gouvernement d'agir par vengeance

Me Christian Leblanc, le porte-parole des procureurs de la Couronne.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Me Christian Leblanc, le porte-parole des procureurs de la Couronne.

C'est pour punir les procureurs de la Couronne, qui ont réclamé cet automne la tenue d'une commission d'enquête sur le milieu de la construction, que le gouvernement Charest forcera leur retour au travail dès cette semaine.

C'est du moins ce qu'a soutenu, en conférence de presse, dimanche matin, le président de l'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales, Christian Leblanc.
 
Les procureurs de la Couronne et les juristes de l'État sont en grève depuis le 8 février. Le gouvernement libéral a annoncé qu'il déposera, lundi, à l'Assemblée nationale, une loi spéciale pour mettre fin aux moyens de pression.
 
M. Leblanc a rappelé qu'il s'agira de la deuxième loi spéciale à être adoptée en cinq ans par le gouvernement pour imposer des conditions de travail aux procureurs.
 
Digne de l'époque Duplessis

Il a d'ailleurs qualifié cette mesure d'inconstitutionnelle, d'immorale et d'irresponsable, ajoutant que cette manière de procéder est digne de l'époque de Duplessis.
 
Il soutient que le gouvernement n'a fait que semblant de négocier depuis le début du conflit.
 
Pour démontrer la bonne foi du gouvernement dans ce dossier, la ministre du Travail, Lise Thériault, a tenu à rappeler, dimanche matin, que Québec a réussi à s'entendre, il y a quelques mois à peine, avec les quelque 475 000 employés de l'État.
 
Elle a indiqué que la priorité du gouvernement est de s'assurer que les palais de justice puissent recommencer à fonctionner normalement.
 
Quant au ministre des Finances, Raymond Bachand, il a déclaré, dimanche matin, que les augmentations salariales doivent respecter la capacité de payer de l'État.
 
Les procureurs de la Couronne réclament, notamment, un rattrapage salarial de 40 %.
3 commentaires
  • mark - Inscrit 20 février 2011 14 h 08

    respectez-vous!

    et demissionnez.

  • Claude Archambault - Inscrit 20 février 2011 18 h 42

    neutralité

    Les procureur de la couronnes, n'avaient absolument pas à se prononcer. Il se doivent une neutralité. Et si il est vrai qu'ils se sont prononcés alors qu'ils vivent avec les conséquences. Oui il devrait être mieux payés. Mais depuis quand des professionnel voir des détenteur de maitrise doivent se syndiquer? Cela devrait être du chacun pour sois, et que le plus performant gagne!.

  • 54lili - Inscrit 20 février 2011 20 h 09

    Ministre Thériault : je cite

    "le Québec a réussi à s'entendre avec les 475,000 employés de l'état"

    Wow quelle entente formidable, 3$ par semaine, toujours pas signée d'ailleurs, ça va faire 1 an le 01-04-11

    Apparemment le gouvernement regrette d'avoir accepté ce gros 3$ et tarde à finaliser l'entente !!

    Ne lâchez pas vous les procureurs et juristes, vous avez plus de pouvoir que nous.

    Lise Pelletier