Réjane Laberge-Colas (1923-2009) - Décès d'une pionnière de la magistrature

Magog — Réjane Laberge-Colas, première femme nommée juge à une cour supérieure au Canada, est décédée dimanche. Elle était âgée de 85 ans.

Née à Montréal le 23 octobre 1923, Mme Laberge-Colas aura marqué son époque par son implication sociale et professionnelle. Elle a notamment été présidente-fondatrice de la Fédération des femmes du Québec et a été admise à titre de membre de l'Ordre du Canada en 1997.

Après avoir été diplômée de la Faculté de droit de l'Université de Montréal, Mme Laberge-Colas excelle aux examens du Barreau en se classant première en 1952. À l'emploi de l'entreprise Aluminium Secretariat pendant les cinq premières années de sa carrière, elle devient membre de l'étude d'avocats Geoffrion et Prud'homme jusqu'en 1969.

C'est à cette date que Réjane Laberge-Colas est nommée juge à la Cour supérieure du Québec, fonction qu'elle a occupée pendant plus de 25 ans. En 1994, on lui demande de siéger à un comité spécial de l'ALENA avec quatre autres juges canadiens.

En plus de son rôle de pionnière à la Fédération des femmes du Québec, elle a oeuvré au Comité du droit de la famille de l'Office de révision du Code civil de 1964 à 1970, au Conseil de l'enfance et de la jeunesse du Québec et au conseil de l'Université de Montréal, de 1970 à 1977.

Avec son mari, feu Émile Colas, elle a constitué la Faculté de droit de l'Université de Montréal, le Fonds Réjane Laberge-Colas pour l'avancement du droit de la famille. Elle a également oeuvré pour de nombreuses causes, notamment à l'Association internationale des femmes des carrières juridiques, à la corporation de l'Hôpital Marie-Enfant et des dames auxiliaires de l'Hôpital Notre-Dame, à la Fondation Thérèse Casgrain et au Conseil des gouverneurs du Portage.