Le monde est «en guerre», estime le pape

Cracovie — Le pape François a estimé mercredi, en arrivant en Pologne au lendemain de l’assassinat d’un prêtre en France, que le monde était « en guerre », mais, a-t-il souligné, pas en guerre de religion. « Le monde est en guerre parce qu’il a perdu la paix », a dit le souverain pontife. [Mais] quand je parle de guerre, je parle d’une guerre d’intérêts, d’argent, de ressources, pas de religions. Toutes les religions veulent la paix, ce sont les autres qui veulent la guerre ». « […] Depuis longtemps le monde est en guerre fragmentée. La guerre qui était celle de 1914, puis de 1939-1945, et maintenant celle-ci. » Le pape utilise souvent le terme de « guerre fragmentée » pour décrire une guerre composée de différents événements violents.

À voir en vidéo