cache information close 

Le pape voit de l’espoir dans les accords de l’ONU

Cité du Vatican — Le pape François a dit son espoir dimanche que les accords atteints cette semaine concernant la Syrie et la Libye pourraient permettre d’avancer vers la paix dans ces deux pays.

« Pour la Syrie, je veux dire ma grande joie de l’accord qui a été atteint au niveau international, et j’encourage tout le monde à poursuivre avec énergie dans cette voie pour mettre fin à la violence et arriver à une solution négociée » pour mettre fin à la guerre civile, a-t-il déclaré après la prière de l’Angélus sur la place Saint-Pierre à Rome.

Les grandes puissances ont ouvert la voie vendredi soir à un cessez-le-feu et à de véritables négociations pour mettre fin à la guerre en Syrie en adoptant à l’unanimité, pour la première fois en près de cinq ans de conflit, une résolution qui établit une feuille de route pour une solution politique. Mais il faudra encore surmonter de nombreux désaccords et la défiance des rebelles.

De même, « dans la Libye voisine, le récent accord entre les parties pour un gouvernement d’union nationale donne de l’espoir pour l’avenir », a-t-il estimé.

Les différentes factions rivales de Libye sont arrivées cette semaine à un accord, au Maroc et sous l’égide de l’ONU, destiné à permettre une union nationale pour lutter contre le groupe État islamique. Mais cet accord semble très fragile, certains groupes régionaux ou tribus l’ayant déjà rejeté.