Vatican – Le cardinal Ouellet aurait négocié la démission du cardinal O'Brien

L’entente aurait été négociée par le cardinal Marc Ouellet, le préfet de la Congrégation pour les évêques et un des candidats les plus en vue pour succéder à Benoît XVI.
Photo: Yan Doublet Le Devoir L’entente aurait été négociée par le cardinal Marc Ouellet, le préfet de la Congrégation pour les évêques et un des candidats les plus en vue pour succéder à Benoît XVI.

Le cardinal québécois Marc Ouellet aurait aidé à négocier la démission du cardinal britannique Keith O'Brien, qui a récemment admis certaines inconduites sexuelles, selon ce que rapporte la presse anglaise.

Le cardinal O'Brien est le plus important dirigeant de l'Église catholique au Royaume-Uni. Il a annoncé sa démission la semaine dernière, après que cinq hommes l'aient accusé de leur avoir fait des avances sexuelles.

Le Vatican prétend que le cardinal O'Brien a remis sa démission en novembre dernier, en anticipation de son 75e anniversaire. Mais des informations ont fait surface selon lesquelles un homme s'était plaint au Vatican de son comportement en octobre, soit un mois plus tôt.

Le cardinal Ouellet aurait ensuite aidé le Vatican à négocier avec le cardinal O'Brien une entente en vertu de laquelle il prendrait docilement sa retraite pour éviter de plonger l'Église catholique dans l'embarras.

Le cardinal Ouellet est le préfet de la Congrégation pour les évêques et un des candidats les plus en vue pour succéder à Benoît XVI.

Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a refusé de répondre à toute question à ce sujet.

25 commentaires
  • Solange Bolduc - Inscrite 5 mars 2013 09 h 38

    L'hypocrisie de l'Église catholique

    Comme le cardinal Turcotte en aurait étouffé d'autres qui se sont produits dans les années 60!

    L'hypocrisie de l'Église catholique,c'est bien connu pour ceux et celles qui ont fréquenté les pensionnats !

    • Réal Nadeau - Inscrit 5 mars 2013 11 h 25

      Oui, les pensionnats ont souvent été une triste histoire.
      Notamment, les pensionnats pour autochtones.En ce cas , il faut noter que l'innitiative de cette action est attribuable au gouvernement fédéral du temps.Beaucoup l'ont oublié.La premiere INJUSTICE est là!
      Le gouvernement a demandé alors à des communautés religieuses de concrétiser son projet.Aujourd'hui on attribue TOUT le tort aux communautés.C'est accentué par le monde de l'image.Il n' a pas d'image en effet à montrer pour la décision inique du gouvernement fédéral d'alors mais,au contraire, il y a beaucoup d'images à montrer sur la vie concrètes des pensionnats. La deuxième INJUSTICE est là.
      Sans vouloir excuser qui que ce soit, il faut admettre que des comportements, répréhensibles en soi, sont de plus jugés à l'aulne de la sensibilité d'aujourd'hui :ce qui peut aussi être une forme d'injustice,comme s'il n'y en avait pas assez dans toute cettte pénible histoire!

    • Louka Paradis - Inscrit 5 mars 2013 12 h 08

      Cessons donc de noircir l'Église. Bien sûr, il y a eu des victimes, mais ce n'était pas la majorité : qui s'est occupé des pauvres, des malades, des orphelins, des vieillards ? Dans d'autres pays, ils sont dans la rue, vulnérables à toutes les exploitations. Les enfants sont forcés de se prostituer, de travailler sans salaire, se font prélever des organes pour le commerce, et mille autres horreurs innommables. Les femmes sont dominées, abusées, exploitées et parfois vendues. Faisons la part des choses. Personnellement, j'ai fait la paix avec l'Église, même si certains dogmes et comportements m'ont brimé : dans l'ensemble, j'ai reçu une excellente instruction et de bonnes valeurs de solidarité, de respect et d'amour du prochain. Je ne pratique pas, mais je trouve qu'il faut quand même rendre justice à tous ces religieux qui se sont dévoués corps et âmes pour les gens : ce n'est pas tout noir ou tout blanc. Ce manichéisme est dépassé. Je trouve parfois le peuple québécois bien ingrat envers les communautés qui nous ont tant donné.
      Louka Paradis, Gatineau

    • Frédéric Jeanbart - Abonné 5 mars 2013 14 h 50

      Vous dites : "(...) L'hypocrisie de l'Église catholique (...)"

      Ah non! Il faut plutôt parler de l'hypocrisie de certains, de ces quelques trop faibles pour assumer un pouvoir qui dès lors les corrompts et les transforme en nombrilistes parano/manipulateurs/menteurs à la limite d'une attitude totalitaire (tout dépend de l'individu corrompu)... Que ce pouvoir soit d'Église, monéaire ou politique importe peu (sauf pour les claniques voulant dépeindre un sac de monde par étiquette interposée) : là où il y a de ces hommes faiblards, il y a aussi de leur "hommerie".

      Maintenant, quant au fait que l'Église tente d'étouffer la mise pour se garder une image "glossy", on retrouve cela dans toutes les organisatrions dirigées par des hommes corrompus qui ainsi se font complices "par la bande". Et pas la peine d'aller regarder jusqu'au au Vatican pour s'en plaindre et tenter d'y changer quelque chose : ici chez nous on a que cela, mur-à-mur! On nous l'expose en pleine face à tous les jours dans les médias, de-ci campagnes électorales, de-là administrations municipales, là-bas les clans mafieux... Tous des clans qui, se considérant en "guerre" contre "le reste", se protègent, s'allient, diffament et font de la médisance, mentent et manipulent, tout est permis dans cette "compétition" fondée sur des règles déloyales, et desquelles un seul veut "dominer le monde" (on croirait voir des ados attardés ayant séché les cours de philo, de morale ou de français avec sa richesse littéraire formatrice, ou ayant trop regardé exclusivement RBO se délaistant ainsi de toute culture humaniste et d'exprience humaine, pour retourner 400 ans en arrière)... Bref, ce n'est pas le choix des combats qui manque par chez nous, pas besoin d'aller voir autre-atlantique! ;-)

  • Jacques Boulanger - Inscrit 5 mars 2013 09 h 44

    La première pierre

    Oh, c'est pas bon ça. Mais cela dit, des 116 cardinaux en âge d'exercer lequel d'entre-eux aurait agi autrement ? Comme un autre l'a dit avant moi : Que celui-là, lui jette la première pierre.

  • Jean-Yves Marcil - Inscrit 5 mars 2013 09 h 57

    Ah Oui !

    Tiens donc ! Si cela s'avère vrai, sa " papabilité " en prendra surement un coup !

  • France Marcotte - Inscrite 5 mars 2013 09 h 58

    Ces hommes en robe vivant dans une autre dimension

    Quand on n'accordera plus qu'une attention distraite à ces vestiges d'un temps révolu, peut-être qu'on pourra enfin commencer à respirer par soi-même?

    • Yvon Bureau - Abonné 5 mars 2013 11 h 03

      Et si le temps des robes était terminé, ce serai un changement. Et les femmes pourraient en porter au Vatican !

  • Louka Paradis - Inscrit 5 mars 2013 10 h 00

    Encore une chasse aux sorcières

    Bon, voilà que la chasse aux sorcières reprend de plus belle. Qui donc a intérêt à constamment dénigrer l'Église catholique ou ses plus hauts représentants ? Le cardinal Ouellet n'a rien fait de répréhensible puisqu'il a invité le fautif à démissionner : ce n'est pas nécessaire d'éclabousser tous les prêtres de bonne foi et les chrétiens pratiquants et de les discréditer injustement. Pensez-vous que lorsqu'il y a des scandales dans les autres corps religieux, et il y en a, tout comme dans les clubs sportifs et autres organismes humains (Islam, confréries juives, Sikhs, etc.), on fait exprès pour s'auto-flageller sur la place publique et s'attirer l'inévitable et déplorable lynchage médiatique qui est devenu la mode ? Le cardinal Ouellet n'est même pas élu, et voici qu'on cherche à instiller le doute et à le salir : je ne suis pas pratiquant, mais je trouve le procédé infect. Cette méfiance de nos institutions qu'on prend plaisir à répandre est un poison pour nos sociétés.

    Louka Paradis, GAtineau

    • Réal Nadeau - Inscrit 5 mars 2013 10 h 44

      Vous avez raison, la chasse aux sorcières est toujours populaire, peu importe le domaine!
      L'Église catholique malgré ses limites humaines dérange bien du monde par son message.
      Quand le message nous dérange,c'est bien connu, on tire sur le messager!!! Ce n'est pas nouveau...

    • Sylvain Auclair - Abonné 5 mars 2013 10 h 55

      Mais n'est-ce pas l'Église qui a inaguré la plus sanglante des chasses aux sorcières?

    • Solange Bolduc - Inscrite 5 mars 2013 11 h 17

      Peut-être Mme Paradis que si vous aviez vécu l'hypocrisie cléricale de ce genre, vous sentiriez encore de grands remous dans la poitrine !

      On n'oublie jamais ces choses-là !!

    • Yvan Tousqui - Inscrit 5 mars 2013 11 h 49

      Oui en effet, les grandes religions ont toutes en partage d'avoir commis des atrocités dans l'histoire, et plus récemment, comme bien des groupes issues de la société civile commes les clubs sportifs. La différence repose dans le fait que ces associations, aussi coupables qu'elles soient quand elles le sont ne prétendent pas détenir le critère du bien et du mal tout comme le monopole de la vérité sur Terre. Je ne suis pas praticant ni croyant mais je reconnais le besoin humain qu'est la foi. Toutefois n'était-ce pas Girodarno Bruno qui disait déjà il y a plusieurs siècles que plus les hommes progressent dans la connaissance des religions, plus ils s'éloignent de Dieu. L'église catholique est donc effectivement une institution révolue. La capacité à créer de nouvelles institutions adaptées à notre époque est davantage une preuve de bonne foi que le maintien aveugle de celles qui ont déjà fait la preuve de leur caractère malsain à bien des reprises

    • Louka Paradis - Inscrit 5 mars 2013 12 h 13

      à Solange Bolduc : qu'en savez-vous ? Le pardon existe aussi. Il ne faut pas seulement voir l'arbre qui cache la forêt. Accuser toute la communauté chrétienne par association me semble disproportionné. Il y a des brebis galeuses dans tous les groupes humains.
      Louka Paradis, Gatineau

    • Solange Bolduc - Inscrite 5 mars 2013 14 h 49

      Et, qu'en savez-vous, vous de ce que je sais ou que j'ai vécu, moi et des proches, et moins proches ?

      On peut pardonner, mais cela ne veut pas dire oublier ! C'est justement ce qu'on nous enseignait à oublier ("Pardonenz-leur car ils ne savent ce qu'ils font !") pour s'éviter de faire certains examens de conduite ou de conscience (conscience parfois trop élastique qui conduisait à des comportements hypocrites). Et puis, l'oubli ne vient pas en appuyant simplement sur un bouton électrique, il faut une démarche particulière qui réussit chez certains et pas chez d'autres !

      Vous n'avez pas à en juger, madame ! Chacun est marqué différemment quand il subit des "sévices sexuels" : Certains cessent de croire, surtout aux dogmes, d'autres auront besoin de l'Église plus que d'autres, moi je n'en ai pas besoin pour vivre !

      Ma spiritualité je la retrouve dans la pratique artistique qui part d'un mouvement intérieur, comme l'écrivait Paul Klee dans : "Du spirituel dans l'art!"

      Ceci ne m'empêche pas de respecter ceux qui ont la foi, surtout quand ils me respectent de ne pas l'avoir, ou qu'ils n'essaient pas de me convertir. Je connais des gens qui ont la foi, mais qui n'adhèrent pas aux dogmes de l'Église catholique, et je les comprends !

      La morale sexuelle de l'Église n'est pas faite pour les hommes et les femmes, mais pour les eunuques !

    • Louka Paradis - Inscrit 5 mars 2013 21 h 50

      Mme Bolduc, je n'ai jugé personne, au contraire ! j'ai parlé de pardon. Ma question était : qu'en savez-vous ? que savez-vous de ce que j'ai vécu ou subi ? Il n'y avait aucun jugement dans cette affirmation. Je m'insurge plutôt contre ceux qui jugent toute l'Église et tous les religieux en les condamnant par association. Dans le cas du cardinal Ouellet, ce ne sont pour le moment que des rumeurs lancées sur la Toile et cela, dans le contexte du prochain conclave. Les médias et les réseaux sociaux en font leurs choux gras : je trouve déprimant ce putride lynchage médiatique à tout propos, ce ragotage planétaire qui empoisonne les esprits et les sociétés. Ouache !
      Louka Paradis, Gatineau