Vatican – Le cardinal Ouellet aurait négocié la démission du cardinal O'Brien

L’entente aurait été négociée par le cardinal Marc Ouellet, le préfet de la Congrégation pour les évêques et un des candidats les plus en vue pour succéder à Benoît XVI.
Photo: Yan Doublet Le Devoir L’entente aurait été négociée par le cardinal Marc Ouellet, le préfet de la Congrégation pour les évêques et un des candidats les plus en vue pour succéder à Benoît XVI.

Le cardinal québécois Marc Ouellet aurait aidé à négocier la démission du cardinal britannique Keith O'Brien, qui a récemment admis certaines inconduites sexuelles, selon ce que rapporte la presse anglaise.

Le cardinal O'Brien est le plus important dirigeant de l'Église catholique au Royaume-Uni. Il a annoncé sa démission la semaine dernière, après que cinq hommes l'aient accusé de leur avoir fait des avances sexuelles.

Le Vatican prétend que le cardinal O'Brien a remis sa démission en novembre dernier, en anticipation de son 75e anniversaire. Mais des informations ont fait surface selon lesquelles un homme s'était plaint au Vatican de son comportement en octobre, soit un mois plus tôt.

Le cardinal Ouellet aurait ensuite aidé le Vatican à négocier avec le cardinal O'Brien une entente en vertu de laquelle il prendrait docilement sa retraite pour éviter de plonger l'Église catholique dans l'embarras.

Le cardinal Ouellet est le préfet de la Congrégation pour les évêques et un des candidats les plus en vue pour succéder à Benoît XVI.

Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a refusé de répondre à toute question à ce sujet.

À voir en vidéo