Pollution atmosphérique - Huit États américains poursuivent les plus gros pollueurs

New York — Huit États américains, de New York à la Californie, ont déposé hier une plainte contre les cinq sociétés les plus polluantes du pays, accusées d'émettre ensemble à elles seules plus de dioxyde de carbone que le Royaume-Uni et de ne rien faire pour y remédier.

«C'est un problème mondial qu'abordent quasiment tous les grands pays industrialisés dans le monde, sauf les États-Unis», a regretté Eliot Spitzer, le procureur général de New York, soit l'équivalent du ministre de la Justice de l'État. «Si on n'agit pas, les niveaux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère continueront à croître, et avec eux la température et le réchauffement de la planète. Une augmentation de quelques degrés signifierait des changements allant au-delà de tous ceux qu'a déjà connus la civilisation humaine. Il est clair que nous devons agir», a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

La plainte a été déposée devant un tribunal fédéral de Manhattan par le procureur général de New York et ses homologues de la Californie, du Connecticut, de l'Iowa, du New Jersey, du Rhode Island, du Vermont et du Wisconsin. La municipalité de New York s'est également jointe à la procédure. Il s'agit de la première plainte du genre.

Ce dossier vise les principaux émetteurs de dioxyde de carbone aux États-Unis, qui figurent aussi parmi les principaux pollueurs dans le monde, selon les plaignants.

Ces cinq sociétés, qui possèdent plus de 170 centrales de production électrique dans 20 États du pays, sont American Electric Power, Southern Company, Tennessee Valley Authority, XCel Company et Cinergy Company.