L'action climatique 101

Un point Cinq Collaboration spéciale
Le réchauffement planétaire résulte notamment d’une trop grande quantité de GES causés par les activités humaines.
Image: Getty Images Le réchauffement planétaire résulte notamment d’une trop grande quantité de GES causés par les activités humaines.

Ce texte fait partie du cahier spécial Action climatique

Le Baromètre de l’action climatique est formel. Selon ce sondage réalisé par Léger pour Unpointcinq et une équipe de chercheuses de l’Université Laval, les Québécois méconnaissent les termes et les concepts liés à l’enjeu de l’heure. Voici donc un minilexique des changements climatiques pour y voir plus clair.

Action climatique : geste ou initiative qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou à s’adapter aux nouvelles réalités du climat (canicules, inondations, etc.).

 

Gaz à effet de serre (GES) : regroupe les nombreux gaz qui contribuent à retenir la chaleur près de la surface terrestre. Cet effet de serre est amplifié par le rejet dans l’atmosphère d’une trop grande quantité de GES causés par les activités humaines.

 

Adaptation : actions dont le but est de renforcer la capacité des individus et des organisations (entreprises, villes, etc.) à s’ajuster aux effets des changements climatiques, par exemple en créant des espaces verts urbains pour réduire les îlots de chaleur.

 

Atténuation : actions visant à réduire les émissions de GES à la source (manger moins de viande) ou à capturer le CO2 présent dans l’atmosphère (planter des arbres).

 

CO2 : formule chimique du dioxyde de carbone, un des gaz à effet de serre. Le CO2 est naturellement présent dans l’atmosphère.

 

Kilo ou tonne d’équivalent CO2 : unité de mesure qui permet de comparer l’impact des différents gaz à effet de serre sur le réchauffement climatique. Une personne au Québec émet en moyenne 9,5 tonnes de CO2 par an.

 

Empreinte carbone : mesure la contribution aux changements climatiques d’un produit, d’une activité, d’une personne, d’une entreprise ou d’un pays. Elle est généralement calculée en kilos ou en tonnes d’équivalent CO2.

 

Compensation carbone : permet à une personne ou une organisation de contrebalancer sa contribution aux changements climatiques en finançant des projets qui visent à réduire les GES ou à capter du CO2, comme planter huit arbres pour un vol aller-retour Montréal-Cancún.

 

Analyse du cycle de vie (ACV) : portrait détaillé des effets d’un produit ou d’un service sur les changements climatiques, la santé humaine, la qualité et la diversité des écosystèmes ainsi que l’utilisation des ressources, et ce, à chacune de ses étapes (de sa fabrication à la fin de sa vie, en passant par son utilisation).