Fortes pluies au Québec au passage d’«Isaias»

La tempête avait causé des dégâts importants à New York, mardi. Au Québec, aucune entrave majeur au réseau routier n'a été rapportée.
Photo: Frank Franklin II Associated Press La tempête avait causé des dégâts importants à New York, mardi. Au Québec, aucune entrave majeur au réseau routier n'a été rapportée.

La tempête post-tropicale Isaias a frappé la région de Québec en milieu de nuit, mercredi, en déversant de fortes quantités de pluie soufflées par des vents d’environ 75 km/h.

La trajectoire de la dépression établie par le Centre canadien de prévisions des ouragans d’Environnement Canada prévoit qu’elle continuera à se diriger vers le nord jusqu’à jeudi matin. Isaias devrait alors s’éteindre un peu au sud de Schefferville, avec des vents d’à peine 35 km/h.

Environnement Canada a prévenu en début de nuit mercredi que jusqu’au lever du jour, environ 50 mm de pluie tomberaient dans les régions de Québec et de Charlevoix. L’agence fédérale a souligné que de telles pluies torrentielles peuvent causer des crues soudaines et une accumulation d’eau sur les routes, de même que des inondations dans les basses terres.

Cependant, peu après 4 h, Transports Québec ne rapportait pas d’entrave majeure causée par le mauvais temps sur le réseau routier des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

En revanche, plus de 62 700 abonnés de Hydro-Québec étaient privés d’alimentation électrique, principalement là où le passage d’Isaias a été le plus ressenti.

La région la plus touchée était celle de Québec avec près de 41 000 clients affectés. Il y en avait plus de 6000 dans Chaudière-Appalaches, près de 4800 en Mauricie et, au total, près d’une dizaine de milliers d’autres dans les régions du Centre-du-Québec, de l’Estrie et de la Montérégie.

Mardi, Isaias a provoqué des tornades et déversé de fortes pluies le long de la côte est des États-Unis après avoir touché terre, sous la forme d’un ouragan, en Caroline du Nord.