Les vents violents provoquent de nombreuses pannes de courant

Les vents violents ont endommagé ou déracinés de nombreux arbres à Montréal, notamment dans le parc Laurier.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Les vents violents ont endommagé ou déracinés de nombreux arbres à Montréal, notamment dans le parc Laurier.

Les vents violents ont causé jeudi de nombreuses pannes de courant dans l’ensemble du Québec, a indiqué Hydro-Québec sur son site internet.

Selon la société d’État, on dénombrait, vers 19 h, 580 pannes affectant plus de 48 251 clients. Les régions de Montréal, de la Montérégie et des Laurentides, les plus touchées par les pannes, comptaient respectivement 15 352, 8339 et 6125 clients privés de courant.

Pas moins de 3542 clients étaient aussi privés d’électricité dans l’Outaouais.

Hydro-Québec dit avoir mobilisé une centaine d’équipes de monteurs pour tenter de rétablir le service, mais les vents intenses ont compliqué la tâche.

« Tant que les vents soufflent, il est difficile de faire des réparations, donc il faut attendre le bon moment quand on perçoit que les vents diminuent », a précisé Ouali Fodil, porte-parole d’Hydro-Québec.

En fin de journée, les vents ont diminué, si bien que les équipes d’Hydro-Québec ont réussi à rétablir le service pour près de 40 000 clients entre 15 h et 18 h, selon Ouali Fodil.

La société a aussi fait remarquer que « la tempête évolue et se déplace vers l’est de la province », ce qui laisse prévoir que des pannes additionnelles pourraient survenir dans ces secteurs.

Selon Environnement Canada, les rafales ont pu atteindre jusqu’à 80 km/h dans la région de Montréal. L’agence annonçait que les vents pourraient atteindre jeudi soir les 50 km/h dans le Bas-Saint-Laurent, au Saguenay. Ils pourraient même s’élever jusqu’à 70 km/h dans certains secteurs de la Gaspésie.

À voir en vidéo