En photos | Une vie de baleine

Une baleine à bosse - manifestement égarée - a suscité curiosité et émotion pendant une semaine dans la région de Montréal. Au désarroi de plusieurs, l'animal a finalement été retrouvé mort et à la dérive mardi matin. Des examens sont menés sur sa carcasse pour tenter de déterminer les causes de son décès. Retour en images sur les derniers jours du cétacé.

Lisez aussi notre couverture de cet événement.

1 La baleine à bosse, une jeune femelle de 10,2 mètres pour un poids de 17 tonnes, a d'abord été observée au large de Trois-Rivières le 29 mai, puis a continué de remonter le fleuve. Le 30 mai, elle apparaissait à Montréal où elle a pris ses quartiers pendant plusieurs jours. Alexandre Shields Le Devoir
2 Bien visible notamment du quai de l’Horloge, la baleine à bosse semblait alors dynamique et en bonne forme, multipliant les comportements très démonstratifs typiques de son espèce. Alexandre Shields Le Devoir
3 Josiane Cabana
4 Pendant une semaine, des centaines de curieux se sont pressés chaque jour au quai de l’Horloge, ou encore sur l’île Sainte-Hélène et l’île Notre-Dame, afin d’observer cette baleine visible très près du rivage. Marie-France Coallier Le Devoir
5 Cette baleine à bosse égarée était un cas inédit pour les scientifiques. Jamais auparavant, un animal de cette espèce n’avait remonté le cours du fleuve Saint-Laurent. Et beaucoup se demandaient si elle retrouverait un jour le chemin de son habitat estival naturel, qui se trouve dans l’estuaire du Saint-Laurent, distant de plus de 400 kilomètres. Marie-France Coallier Le Devoir
6 Marie-France Coallier Le Devoir
7 Mardi matin, le 9 juin, la baleine a été repérée dérivante, morte, dans le secteur de Varennes, en aval de Montréal. Elle a été transportée jusqu’à Sainte-Anne-de-Sorel en soirée mardi, où elle a été accueillie par une foule de curieux. Renaud Philippe Le Devoir
8 Renaud Philippe Le Devoir
9 Un avion esquisse un dessin de baleine dans le ciel, salut impromptu à l'animal qui termine son voyage. Renaud Philippe Le Devoir
10 La carcasse de la jeune baleine est hissée hors de l'eau. Renaud Philippe Le Devoir
11 Renaud Philippe Le Devoir
12 Les spectateurs étaient nombreux à observer les opérations mardi. Renaud Philippe Le Devoir
13 La carcasse de la baleine à bosse est tirée sur la rive où elle sera nécropsiée. Renaud Philippe Le Devoir
14 La nécropsie a été effectuée en plein air mercredi. L’examen vétérinaire « suggère fortement que l’animal a été frappé » par un bateau, a souligné d’entrée de jeu le vétérinaire Stéphane Lair, spécialiste de ce type d’examen post-mortem sur les mammifères marins. Ce diagnostic n’est toutefois pas définitif et il devra être confirmé par un rapport final. Celui-ci n’est pas attendu avant quelques semaines. Josiane Cabana