Le mois de mars 2020 parmi les plus chauds enregistrés

Les températures ont été plus élevées qu'à la normale dans l'est des États-Unis, notamment. Sur la photo, la ville de New York.
Photo: Kena Betancur Getty Images / Agence France-Presse Les températures ont été plus élevées qu'à la normale dans l'est des États-Unis, notamment. Sur la photo, la ville de New York.

Les températures en mars dans le monde ont été du même ordre qu’en 2017 et 2019, qui figurent parmi les mois de mars les plus chauds jamais enregistrés derrière le record de mars 2016, selon le service européen Copernicus sur le changement climatique.

« Les températures globales ont été au même niveau qu’en 2017 et 2019, soit les deuxième et troisième mois de mars les plus chauds », a indiqué lundi Copernicus dans un communiqué.

En Europe, si les températures ont été proches ou juste en dessous des moyennes enregistrées entre 1981 et 2010 dans l’ouest, elles ont été « bien supérieures autour de la mer Baltique et à l’Est »

Elles ont aussi été bien au-dessus des moyennes « dans une grande partie de la Russie et de nombreuses régions en Asie, dans l’est et l’ouest des États-Unis, au Mexique, dans le sud de l’Amérique du Sud, en Amérique centrale et dans l’ouest de l’Australie », détaille Copernicus.

En revanche, il a fait plus froid dans le nord et l’ouest canadien, au Groenland, dans l’archipel du Svalbard en Norvège et dans l’est de l’Antarctique.