Petit lexique des changements climatiques

UNPOINTCINQ Collaboration spéciale
L'effet de serre est amplifié par le rejet de quantités importantes de GES dans l’atmosphère provenant des activités humaines.
Photo: Getty Images L'effet de serre est amplifié par le rejet de quantités importantes de GES dans l’atmosphère provenant des activités humaines.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

1,5 °C : Les États signataires de l’Accord de Paris (dont le Canada) se sont engagés à stabiliser le réchauffement climatique « nettement en dessous » de 2 °C d’ici à 2100, tout en redoublant d’efforts pour le limiter à 1,5 °C.

Action climatique : Geste ou initiative visant à diminuer les gaz à effet de serre ou à s’adapter aux nouvelles réalités du climat.

Adaptation : Action climatique cherchant à réduire la vulnérabilité des milieux, des organisations, des collectivités et des individus aux changements climatiques.

Atténuation : Action climatique visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à la source ou en séquestrant le CO2 présent dans l’atmosphère.

Climato-sympathique : Néologisme créé par Unpointcinq pour désigner un geste ou un comportement respectueux du climat.

CO2 : Formule chimique du dioxyde de carbone. Ce gaz se trouve naturellement dans l’atmosphère. Il contribue à l’effet de serre.

Compensation carbone : Action de contrebalancer ses propres émissions de gaz à effet par le financement de projets visant à réduire les GES ou à séquestrer du carbone, comme la plantation d’arbres.

Cycle de vie : Portrait des répercussions d’un produit ou d’un service, y compris ses effets sur les changements climatiques, la santé humaine, la qualité et la diversité des écosystèmes et l’utilisation des ressources.

Empreinte carbone : Mesure de la quantité de CO2 émise par un bien, un service ou même une personne. On peut calculer son empreinte carbone en tonnes d’équivalent CO2, en planètes, en terrains de football, etc.

Gaz à effet de serre (GES) : Gaz qui contribuent à retenir la chaleur près de la surface de la Terre. Cet effet de serre est amplifié par le rejet de quantités importantes de GES dans l’atmosphère provenant des activités humaines.

Séquestration du carbone : Action d’emprisonner du carbone (le C dans la formule chimique du CO2) provenant de l’atmosphère. Par exemple, les arbres absorbent le CO2, emmagasinent le carbone et rejettent de l’oxygène.

Tonne d’équivalent CO2 : Unité de mesure standardisée qui sert à comparer l’incidence des différents gaz à effet de serre sur le réchauffement climatique. Un Québécois émet environ 10 tonnes de CO2 par an.