Qui est Extinction Rebellion?

Des manifestants ont fait le mort au pied du taureau de Wall Street.
Photo: Timothy A. Clary Associated Press Des manifestants ont fait le mort au pied du taureau de Wall Street.

Le mouvement international Extinction Rebellion a lancé lundi une semaine d’actions de désobéissance civile non violente afin d’attirer l’attention sur l’urgence d’agir pour endiguer la crise climatique annoncée depuis des années par la science. Des coups d’éclat seraient d’ailleurs prévus au Québec au cours des prochains jours.

Déjà, des militants d’Extinction Rebellion (XR) ont bloqué lundi des ponts et des viaducs de différentes villes canadiennes, dont Halifax, Toronto et Edmonton. Selon les informations des autorités policières, ces actions ont été menées chaque fois par quelques dizaines de personnes.

Plusieurs actions ont aussi été menées dans différentes grandes villes dans le monde, dont Paris, Londres, Vienne et Amsterdam. À Berlin, quelques milliers de personnes ont bloqué des axes importants de la capitale allemande. À New York, des manifestants se sont aspergés de faux sang et couchés devant le fameux taureau de Wall Street.

Fondé l’an dernier, le regroupement XR prône des actions directes non violentes, mais aussi le recours à différentes tactiques de blocages ou des gestes symboliques afin d’attirer l’attention sur l’urgence climatique.

L’organisation, qui dit compter près de 500 regroupements dans une cinquantaine de pays, exige d’ailleurs une réduction draconienne des émissions de gaz à effet de serre, « l’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres » et la mise en place de mesures pour assurer « une transition juste et équitable ».

Un message relayé par la section québécoise d’Extinction Rebellion. « Des centaines de milliers de personnes sont sorties dans les rues le 27 septembre pour affirmer que la crise écologique exige dès maintenant des actions très sérieuses. Mais ces personnes ont été entièrement ignorées et, donc, nous voulons continuer leur combat pour souligner à quel point la situation est sérieuse. Il faut accentuer la pression », a expliqué lundi un porte-parole, Louis Ramirez.

Même son de cloche à Québec, où un regroupement XR est né en juin dernier. « Il faut que les choses bougent et que les gouvernements agissent. Et pour cela, les actions visuellement marquantes, mais non violentes, attirent davantage l’attention », a fait valoir une porte-parole, Anne Rufiange.

Tant à Québec qu’à Montréal, on dit prévoir des actions qui doivent s’inscrire dans le cadre de la semaine internationale de mobilisation d’Extinction Rebellion. Mais dans les deux cas, on a précisé que les actions seraient annoncées au moment où elles se dérouleront.

Diversité

Professeur au Département de science politique de l’UQAM, le politologue Francis Dupuis-Déri estime qu’il était « prévisible » de voir des organisations prôner une telle « diversité de tactiques », y compris la désobéissance civile.

Il rappelle que la science climatique nous prédit une catastrophe de grande ampleur depuis quelques années. Or, ajoute-t-il, la réaction des décideurs politiques n’est tout simplement pas à la hauteur. « Dans ce contexte, on peut se demander quelle doit être la réponse adéquate des citoyens. Lorsqu’on constate l’ampleur du problème, je ne vois pas pourquoi la réaction ne se traduirait pas par des actions d’éclat. »

« Considérant ce qu’on a vu comme mobilisation au cours des derniers mois, de la part de la jeunesse, autour de l’enjeu climatique, il me semble évident que, dans les prochains mois et dans les prochaines années, il y aura des actions qui vont dépasser la manifestation », poursuit Francis Dupuis-Déri.

Des gestes d’éclat pourraient-ils nuire à la mobilisation pour le climat au Québec. « Il y a des gens qui sont plus sensibles à des actions de désobéissance civile. On l’a bien vu au Québec, en 2012, puisque c’était un enjeu très polarisant. Le Québec et les médias n’ont pas une bonne compréhension de ce qu’est la désobéissance civile. Mais un mouvement social sera plus large s’il diversifie ses tactiques. »