Tempête «Dorian»: vents forts et pannes d’électricité aux Îles-de-la-Madeleine

L'ouragan «Dorian» de catégorie 3 est remonté par la Caroline du Sud, puis la Caroline du Nord avant de rétrograder en catégorie 1 entraînant de fortes pluies.
Photo: Mark Wilson/Getty Images/AFP L'ouragan «Dorian» de catégorie 3 est remonté par la Caroline du Sud, puis la Caroline du Nord avant de rétrograder en catégorie 1 entraînant de fortes pluies.

La tempête post-tropicale Dorian continue de souffler ses vents puissants sur les Îles-de-la-Madeleine, où le bilan des pannes d’électricité fluctue beaucoup. À un certain moment dimanche matin, 7000 foyers étaient privés de courant, soit pratiquement la totalité des abonnés d’Hydro-Québec aux Îles-de-la-Madeleine. Les pannes touchaient encore 4000 clients à peu avant 9 h, heure locale.

Sur place à Cap-aux-Meules, un porte-parole d’Hydro-Québec, Jonathan Côté, s’est néanmoins montré optimiste lors d’une entrevue à La Presse canadienne.

« C’est vraiment une situation qui évolue d’heure en heure. Au milieu de la nuit, on a monté à 3600 clients. On a même monté à 7000 clients en panne ce matin, donc presque la totalité des îles en raison du vent sur le réseau de transport à haute tension qui créé du galopage. Cela peut créer des courts-circuits et déclencher les disjoncteurs, ce qui fait perdre un grand nombre de clients d’un coup », explique M. Côté.

Ce dernier se fait rassurant, très rassurant, puisque la situation devrait se rétablir très rapidement une fois que les vents puissants vont s’affaiblir.

« On n’a pas de bris majeur sur le réseau, donc la bonne nouvelle, c’est qu’on n’aura pas des tonnes et des tonnes de réparations à effectuer, dit-il. C’est essentiellement une situation qui va se résorber lorsque les vents vont cesser. »

Des avertissements de tempête tropicale et d’onde de tempête étaient toujours en vigueur dimanche matin aux Îles-de-la-Madeleine, avec de grosses vagues qui affecteront la côte.

Environnement et Changement climatique Canada avait enregistré des vents en rafales à 120 km/h chez les Madelinots et prévoyait que les vents allaient diminuer, puis reprendre de la vigueur avec des rafales à 70, 90, voire 110 km/h dimanche avant-midi. Des précipitations de 2 à 4 mm de pluie étaient aussi annoncées, mais les averses cesseront également en après-midi.

« Oui, il y a encore une assez bonne pluie et de forts vents qui peuvent atteindre 80 km/h », a affirmé Jonathan Côté.

« Les rafales, c’est ça qui peut causer des variations de tension sur le réseau et causer des dégâts. Évidemment, ce n’est pas exclu avec ce type de rafales qu’il puisse y avoir des dommages importants qui surviennent d’ici la fin de la matinée, donc on reste aux aguets. Nos équipes seront prêtes à intervenir », dit-il.

Hydro-Québec avait dépêché une trentaine d’employés en renfort aux Îles-de-la-Madeleine avant la venue de la tempête post-tropicale Dorian. À moins que la situation évolue, il n’y avait qu’un seul bris important sur le réseau à rapporter.

« Un des bris importants qu’on a eu au cours de la nuit, c’est un poteau de notre ligne à haute tension qui a brisé. Il n’est pas tombé, mais il était accoté sur une autre ligne à côté, ce qui a nécessité un travail d’urgence de nos monteurs pour aller le sécuriser. Il devra sans doute être remplacé, mais on parle seulement d’un poteau et non d’une ligne complète à reconstruire », précise M. Côté.

Tempête « Dorian » : vents forts et pannes d’électricité aux Îles-de-la-Madeleine