Trois épaulards sont morts en Colombie-Britannique

Trois épaulards résidents du sud ont été déclarés morts par le Center for Whale Research, un centre de recherche américain situé près de Vancouver.

Ces trois décès ramènent donc à 73 la population de cette petite communauté d’épaulards résidents du sud, en voie de disparition.

Selon Pêches et Océans Canada, la population d’épaulards résidents du sud a fluctué entre 70 et 99 individus depuis 1976, et elle était composée de 76 membres en 2017.

L’aire de répartition connue de l’épaulard résident du sud va du sud-est de l’Alaska jusqu’au centre de la Californie. Au cours des mois d’été, ces épaulards se concentrent au large de la pointe sud de l’île de Vancouver et du nord de l’État de Washington, précise le ministère.

Les experts du centre de recherche américain affirment que les épaulards morts sont une matriarche de 42 ans appelée «J-17», un adulte de 28 ans nommé «K-25» et un mâle de 29 ans appelé «L-84». «J-17» et «K-25» n’étaient pas en bonne santé l’hiver dernier, tandis que «L-84» avait disparu tout l’été.

Selon le centre de recherche sur les baleines, la population se rend rarement dans son habitat naturel en raison de la rareté du saumon quinnat, qui est la proie de prédilection de l’épaulard.

Martin Haulena, vétérinaire en chef du Centre des sciences de la mer de l’aquarium de Vancouver, estime que ce n’est pas une bonne nouvelle pour la population de ces baleines.
 



Une version précédente, qui indiquait que la population d’épaulards atteignait maintenant 73 individus, a été corrigée.