Des milliards de tonnes de glace disparaissent au Groenland

Au Groenland, plus de 80% du territoire est recouvert de glace.
Photo: Magnus Kristensen Archives Agence France-Presse Au Groenland, plus de 80% du territoire est recouvert de glace.

La vague de chaleur qui a établi des records de température dans cinq pays européens, la semaine dernière, a atteint le Groenland, accélérant la fonte de la calotte glaciaire de l’île.

Le Groenland, la plus grande île de la planète, est un territoire danois semi-autonome bordé par les océans Atlantique et Arctique. Plus de 80 % de son territoire est recouvert de glace.

La superficie de la calotte touchée par la fonte s’agrandit quotidiennement. Selon Ruth Mottram, une climatologue de l’Institut de météorologie du Danemark, le pourcentage de la calotte glaciaire touchée par cette fonte a atteint mercredi 56,5 %, un record.

Le retour de températures plus fraîches ce week-end devrait ralentir le rythme de la fonte, a-t-elle ajouté.

Mercredi, ce sont plus de 10 milliards de tonnes de glace qui ont fondu dans les océans, entraînant une perte nette d’environ 197 milliards de tonnes en juillet au Groenland.

« Il semble que le pic sera atteint jeudi. Les prévisions à long terme prévoient une météo clémente et ensoleillée au Groenland, ce qui signifie une nouvelle perte de glace », a dit Mme Mottram.

Il est difficile de concevoir ce que représente cette fonte. Pour s’en donner une idée, une perte de glace d’un milliard de tonnes équivaut à 400 000 piscines olympiques, a mentionné l’institut danois. Cent milliards de tonnes correspondent à une élévation du niveau de la mer à 0,28 millimètre.

Mme Mottram fait état d’une perte de 240 milliards de tonnes métriques du volume de la calotte glaciaire depuis le 1er juin. Pour l’ensemble de la période estivale de 2012, la calotte avait perdu 290 milliards de tonnes métriques de glace.

Une étude menée par des scientifiques américains et danois indique que la fonte des glaces au Groenland élèvera le niveau de la mer de 5 à 33 centimètres d’ici 2100. Si toute la glace du territoire fondait, un processus qui nécessiterait des siècles, les océans s’élèveraient de 7,2 mètres.

Le Groenland a même dû combattre des feux de forêt, phénomène rare, selon Mme Mottram.