L’approbation d’un nouveau pipeline d’Enbridge progresse

Selon des informations publiées par l’ONE, la pétrolière albertaine Enbridge a déjà obtenu huit des treize « autorisations » nécessaires pour la mise en service de son nouveau pipeline, nommé « Ligne 3 ».
Photo: Jonathan Hayward La Presse canadienne Selon des informations publiées par l’ONE, la pétrolière albertaine Enbridge a déjà obtenu huit des treize « autorisations » nécessaires pour la mise en service de son nouveau pipeline, nommé « Ligne 3 ».

Alors que le premier ministre désigné de l’Alberta, Jason Kenney, répète que sa province souffre d’un manque de pipelines pour exporter son pétrole, l’Office national de l’énergie (ONE) vient d’approuver plusieurs demandes d’autorisation qui devraient permettre sous peu la mise en service d’un nouveau pipeline d’exportation, la Ligne 3 d’Enbridge.

Selon des informations publiées par l’ONE, la pétrolière albertaine Enbridge a déjà obtenu huit des treize « autorisations » nécessaires pour la mise en service de son nouveau pipeline, nommé « Ligne 3 ». Cette conduite plus importante, qui remplacera un pipeline qui transporte 390 000 barils par jour, permettra d’exporter quotidiennement 760 000 barils, soit 277 millions de barils par année.

Selon l’Office, l’entreprise a déjà présenté la totalité des « demandes d’autorisation de mise en service » nécessaires pour exploiter le pipeline. Côté canadien, « la mise en service du nouveau pipeline d’Enbridge devrait avoir lieu au second trimestre de 2019 », soit d’ici la fin de juin.

Autorisations américaines

Mais avant de transporter du pétrole, Enbridge doit obtenir l’ensemble des autorisations tout au long du tracé de ce pipeline de 1660 km, qui va de l’Alberta jusqu’au Wisconsin, en traversant le Minnesota. L’État du Minnesota a approuvé l’ensemble du projet à la fin du mois de mars, si bien qu’Enbridge estime que le transport de pétrole brut devrait débuter plus vraisemblablement en 2020.

Au moment où il autorisait le projet d’expansion du pipeline Trans Mountain, en novembre 2016, le gouvernement fédéral donnait aussi son aval au remplacement de la Ligne 3 d’Enbridge. Ce dernier projet, tout comme celui de la côte ouest, a toutefois été contesté par des groupes environnementaux et des communautés autochtones.

Enbridge a finalement commencé les travaux en août 2017, afin de remplacer la conduite de 34 pouces actuelle par une nouvelle conduite de 36 pouces. La construction a été segmentée en neuf tronçons. Les travaux sur deux d’entre eux sont terminés, tandis que ceux des sept autres tronçons devraient prendre fin en 2019.