Tornade à Gatineau: la réintégration des sinistrés se poursuit

La tornade a plus durement frappé le quartier Mont-Bleu, à Gatineau, où de nombreux résidants vivaient déjà avec des moyens modestes. 
Photo: Fred Chartrand La Presse canadienne La tornade a plus durement frappé le quartier Mont-Bleu, à Gatineau, où de nombreux résidants vivaient déjà avec des moyens modestes. 

Plus de 48 heures après la tornade qui a secoué la ville de Gatineau vendredi, quelque 153 demeures évacuées ont pu être regagnées par leurs propriétaires.

Seules 77 résidences n’ont pas encore pu être reprises par leurs habitants dans la zone touchée, a indiqué par voie de communiqué dimanche soir la Ville de Gatineau.

À 19 h, dimanche, 3989 abonnés d’Hydro-Québec étaient toujours sans électricité.

Une cinquantaine de familles accompagnées de jeunes enfants et de personnes âgées ont trouvé refuge à l’hôtel, précise la Croix-Rouge, qui fait état d’un total de 799 personnes inscrites pour l’évaluation des besoins.

Pour permettre la reprise normale des activités du cégep de l’Outaouais, le Centre de services aux sinistrés a été transféré dimanche après-midi au Centre communautaire Père-Arthur-Guertin. Les mêmes services de santé y sont offerts. La tornade a plus durement frappé le quartier Mont-Bleu, où de nombreux résidants vivaient déjà avec des moyens modestes.

La Croix-Rouge et la Ville de Gatineau invitent les citoyens à faire un don en argent à l’organisme, que ce soit en ligne ou par téléphone, au 1-800-418-1111, afin de couvrir les frais d’hébergement des sinistrés les plus touchés et leurs besoins de base. La tornade a plus durement frappé le quartier Mont-Bleu, où de nombreux résidants vivaient déjà avec des moyens modestes.

Pour Gatineau, c’est une énième catastrophe après les inondations de 2017 et des pluies diluviennes qui sont tombées sur la ville en juillet dernier.

De passage à Montréal pour une série de rencontres avec son homologue espagnol, le premier ministre Justin Trudeau a dit dimanche avoir discuté avec les maires d’Ottawa et de Gatineau pour savoir «comment leur collectivité récupérait» après ce désastre naturel. Il a ajouté qu’il avait offert une aide fédérale à ceux qui en avaient besoin.

Ottawa se relève également

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a promis l’aide de la province aux résidents d’Ottawa qui se remettent eux aussi de la tornade de vendredi.

Il s’est rendu, dimanche, à Dunrobin, le quartier d’Ottawa frappé par la catastrophe naturelle, où il a rencontré les sinistrés les plus durement touchés.

Le premier ministre était accompagné du maire de la ville, Jim Watson, pour visiter notamment des maisons ravagées par la tornade.

M. Ford a félicité les premiers répondants pour leur travail, tout en soulignant la résilience des résidants, dont beaucoup d’entre eux constataient les dégâts causés à leurs propriétés pour la première fois.