Verglas sur le Québec: ce que vous devez savoir

Photo: Guillaume Levasseur Archives Le Devoir

Une autre tempête hivernale frappe le Québec, laissant une couche de verglas sur le sud de la province.

Le Québec et les provinces des Maritimes subissent depuis le début de la journée de lundi diverses conditions météorologiques qui rendent les déplacements difficiles.
 

En raison d’un important système dépressionnaire, de la pluie verglaçante a commencé à tomber dans les régions de l’Outaouais, de Montréal et de la Montérégie, dimanche.

Pendant la nuit de lundi, à Montréal, les précipitations étaient liquides.

« Dans le sud du Québec, on en a jusqu’à demain en journée. Partout, ça va devenir de plus en plus intermittent au fil de la journée, [puis] demain en après-midi [et] demain soir dans la nuit de mardi à mercredi », note le météorologue Steve Boily, d’Environnement Canada.

Le ministère des Transports signale qu’en Outaouais, plusieurs routes sont enneigées ou glacées. Les conditions météorologiques s’annonçaient également difficiles pour les provinces maritimes.

Selon Environnement Canada, le nord du Nouveau-Brunswick pourrait recevoir de 10 à 15 millimètres de pluie verglaçante, alors que le sud de la province et la Nouvelle-Écosse devraient avoir d’importantes quantités de pluie.

Les écoles sont-elles fermées?

Les trois principales commissions scolaires de langue française de l’île de Montréal, dont la CSDM, ont annoncé peu avant l’aube la fermeture de tous leurs établissements pour la journée.

   

Même chose à Laval, et dans la quasi-totalité des commissions scolaires de la Montérégie, de Lanaudière, des Laurentides et de l'Outaouais.

Quel est l'état des routes?

Règle générale, dans le sud de la province, les trottoirs et les entrées privées sont glissants, mais les rues le sont moins. Il n’est toutefois pas impossible que d’autres chutes de pluie verglaçante surviennent.

Le ministère des Transports signale qu’en Outaouais, plusieurs routes sont enneigées ou glacées.

Le ministère des Transports assure que tout au long des précipitations, les équipements nécessaires seront déployés sur le réseau routier. Il adaptera ses opérations de déneigement et de déglaçage en fonction de la nature et de l’intensité des précipitations. Des contrats d’urgence ont été conclus avec des entrepreneurs en déneigement, dans plusieurs régions du Québec.

Le transport en commun est-il affecté?

Les voyageurs seront par ailleurs bien avisés de consulter leurs transporteurs avant de quitter.

Dans la grande région de Montréal, des retards sont à prévoir dans les services d'autobus, notamment sur la rive-sud du Saint-Laurent.

   

À Québec, tout semble être dans l'ordre pour l'instant.

   

Risquez-vous d'être privé d'électricité?

C'est en Outaouais que l’on constate le plus de pannes, selon Jonathan Côté, porte-parole d’Hydro-Québec.

« Actuellement au Québec, on compte autour de 45 000 clients qui sont présentement en panne, majoritairement en Outaouais, a-t-il confirmé en début d’après-midi, lundi. Donc on a 39 000 clients à peu près qui sont en panne dans ce secteur-là. La région de Gatineau est celle qui a été le plus touchée, c’est là qu’on concentre nos efforts. On a environ 75 équipes qui sont à pied d’oeuvre dans ce secteur-là seulement. »

M. Côté explique que la majorité des clients touchés dans ce secteur devraient retrouver le courant au cours des prochaines heures. Il souligne par ailleurs que le réseau d’Hydro-Québec est suffisamment robuste pour résister au cocktail météorologique actuel, mais que c’est plutôt la végétation près du réseau qui est touchée par la tempête et qui cause ensuite des pannes.
 

Et les aéroports?

Les voyageurs en provenance ou à destination de certaines villes de l’est de États-Unis, des Maritimes et de l’Ontario devront s'armer de patience. À l'aéroport Montréal-Trudeau, certains vols ont déjà été retardés ou annulés.

Certaines annulations et quelques retards sont également répertoriés à l'aéroport Jean-Lesage de Québec.