cache information close 

Alliance mondiale contre les centrales au charbon

Ottawa — Vingt-sept pays, États, provinces et villes se sont engagés à éliminer progressivement les centrales électriques alimentées au charbon et à soutenir la production d’énergie propre grâce à leurs politiques et à des investissements, jeudi, à la Conférence des Nations unies sur le climat, à Bonn en Allemagne. Parmi les membres de l’alliance se trouvent une dizaine de pays européens, comme la France, l’Italie et le Portugal, mais pas l’Allemagne, pays hôte de la COP23. Pour l’instant, l’alliance réunit les économies qui avaient déjà l’intention de se débarrasser de leurs centrales au charbon. Seulement deux États américains issus de la U.S. Climate Alliance, soit ceux de Washington et de l’Oregon, se sont joints à cette campagne.