Une vague de chaleur continue de balayer le Québec

Des avertissements de chaleur accablante ont été diffusés par Environnement Canada.
Photo: Ryan Remiorz Archives La Presse canadienne Des avertissements de chaleur accablante ont été diffusés par Environnement Canada.

D’autres records de chaleur ont été battus presque partout au Québec, lors de la journée de lundi, une situation « inusitée » à cette période de l’année, selon Denis Thibodeau, météorologue chez Environnement Canada.


À Québec, le mercure a atteint les 29 degrés Celsius, alors que l’ancien record était de 25,8 degrés en 2007. À Montréal, il a fait 31 degrés Celsius lundi, soit près de deux degrés de plus que le record, qui se situait à 29,3 degrés.

D’autres records ont été battus à Roberval, au Saguenay, et à Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue. Ces chiffres ne comprennent pas le facteur humidex.

 
Chaud encore mardi
Le météorologue Denis Thibodeau prévient que d’autres records seront battus mardi.
 

Des maximums de près de 30 degrés Celsius et un facteur humidex de 40 devraient être atteints durant le jour dans les régions du sud-ouest et du centre du Québec jusqu’à mercredi. Le mercure grimpera donc bien au-delà des normales saisonnières, qui sont de 15 à 18 degrés le jour et de 5 à 8 degrés la nuit.

« Dans bien des catégories, c’est du jamais-vu : 15 journées d’affilée pas de précipitations, plusieurs journées avec des humidex en haut de 30 degrés », a indiqué M. Thibodeau.

Un anticyclone
Le météorologue explique qu’un anticyclone souffle de l’air chaud sur le Québec et l’Ontario sans que rien ne puisse le freiner.

L’Ontario n’est pas en reste avec des températures atteignant de 30 à 33 degrés le jour. Un front froid devrait cependant traverser le sud de l’Ontario au cours de la journée de mercredi, ce qui fera baisser la température.

Bien que la température risque d’être plus clémente mercredi, il est possible que d’autres records soient battus cette journée-là, selon le spécialiste.

Le retour aux normales de saison devrait s’effectuer à partir de jeudi.

« C’est vraiment à partir de la nuit de mercredi à jeudi qu’on va commencer à voir les températures retourner aux normales », a-t-il prédit.

Environnement Canada souligne que la chaleur extrême touche tout le monde. Les risques sont cependant plus grands pour les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques et celles qui travaillent ou font de l’exercice à l’extérieur.