L’ouragan «Maria» se dirige vers les Caraïbes

L'ouragan «Irma» avait déjà causé de nombreux dommages aux Îles Vierges britanniques, qui s'attendent à être la cible de «Maria».
Photo: Guillermo Houwer Associated Press L'ouragan «Irma» avait déjà causé de nombreux dommages aux Îles Vierges britanniques, qui s'attendent à être la cible de «Maria».

Washington — La tempête tropicale Maria est maintenant considérée comme un ouragan, et celui-ci se dirige vers les Caraïbes, qui viennent d’être en partie ravagées par Irma, avec des vents de 120 km/h, a annoncé dimanche soir le Centre américain des ouragans (NHC).

À 21 h, la tempête tropicale Maria a été requalifiée en ouragan de catégorie 1, le niveau le plus bas sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, et son oeil était à 225 kilomètres au nord-est de la Barbade, selon le NHC. Maria progresse à une vitesse de 24 km/h dans la direction ouest-nord-ouest.

« Selon la prévision de trajectoire, l’oeil de Maria doit passer au-dessus des Îles du Vent lundi soir, et mardi sur l’extrémité nord-est de la mer des Caraïbes », a indiqué le NHC.

Des alertes ouragan ont été déclenchées à Saint-Kitts-et-Nevis ainsi qu’à Montserrat (Royaume-Uni).

Ont également été placées en état d’alerte les Îles Vierges britanniques et américaines, les îles des Antilles françaises de la Guadeloupe et de la Martinique, Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie, ainsi que Saint-Eustache et Saba dans les Antilles néerlandaises.

Délais dans les renforts

La France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas sont au coeur de polémiques sur les moyens mis en oeuvre après le passage de l’ouragan Irma qui a dévasté leurs territoires d’outre-mer il y a une dizaine de jours.

Les gouvernements français, néerlandais et britannique sont notamment accusés d’avoir tardé à envoyer secours et renforts policiers sur les îles, plongées dans le chaos et parfois livrées aux pillages après le passage de l’ouragan, qui a fait une quarantaine de morts aux Caraïbes.

2 commentaires
  • Jean-Charles Morin - Abonné 17 septembre 2017 13 h 04

    En français, s'il vous plaît!

    En français, les îles "Leeward" s'appellent les Îles Sous-le-vent.

    Pourquoi garder une appellation anglaise alors que le terme français existe depuis toujours. La langue française n'est pas née d'hier, que je sache.

    J'imagine que lors de l'arrivée du fil de presse de l'Associated Press, le traducteur était allé prendre un bon café pour se réveiller.

  • Sylvain Auclair - Abonné 17 septembre 2017 16 h 41

    Katia et Lee?

    Entre Jose et Maria, qu'est-il arrivé à Katia et Lee?