La mousson a fait au moins 950 morts dans le sud de l’Asie

Des personnes rescapées des inondations dorment près d'un poste de péage routier dans le district d'Araria, dans l'État indien de Bihar.
Photo: Aftab Alam Siddiqui Associated Press Des personnes rescapées des inondations dorment près d'un poste de péage routier dans le district d'Araria, dans l'État indien de Bihar.

Patna, Inde — Les inondations causées par les pluies diluviennes de la mousson ont fait au moins 950 morts et touché près de 40 millions de personnes dans le nord de l’Inde, le sud du Népal et le nord du Bangladesh, ont indiqué des responsables jeudi.

La pluie a provoqué des inondations, causé des glissements de terrain, endommagé des routes et des pylônes électriques, emporté des dizaines de milliers de maisons et dévasté les récoltes dans les trois pays, au pied de l’Himalaya.

On déplore près de 700 décès dans trois États du nord de l’Inde — le Bihar, l’Uttar Pradesh et le Bengale-Occidental — ainsi que dans l’Assam, dans le nord-est reculé du pays. La plupart des victimes se sont noyées, ont été emportées par des glissements de terrain, ou ont été mordues par des serpents.

Quelque 370 personnes ont perdu la vie seulement dans l’État de Bihar, et ses dirigeants préviennent que le bilan pourrait s’alourdir.

Les pluies de la mousson tombent sur le sud de l’Asie entre juin et septembre.

Des soldats et des bénévoles ont évacué environ 770 000 personnes des zones inondées, dont 425 000 qui ont trouvé refuge dans des 1360 abris d’urgence installés dans des écoles et des édifices gouvernementaux.

Dans l’État voisin de l’Uttar Pradesh, les dirigeants rapportent que 2,3 millions de personnes ont été touchées par les inondations dans 25 districts. Au moins trois grandes rivières sont sorties de leur lit. Les autorités prennent maintenant des mesures pour combattre l’éclosion de maladies après le retrait des eaux.

Le Bengale-Occidental fait état de 152 morts et 15 millions de personnes touchées par les inondations au cours des dernières semaines. Soixante-et-onze personnes ont aussi été tuées dans l’Assam.

Au Bangladesh, 132 personnes ont été tuées et 7,5 millions touchées par les inondations de cette année. Plus de 100 kilomètres carrés de récoltes ont été détruits et 600 kilomètres carrés endommagés. Le Programme alimentaire mondial des Nations unies prévient que le pays est menacé par la famine.

Le bilan au Népal s’établit à 146 morts et une trentaine de disparus.