Ottawa met fin à la pêche au crabe pour protéger les baleines noires

La fermeture anticipée de la pêche au crabe des neiges n’aura que peu d’impact pour les pêcheurs et l’industrie puisque, selon le ministère, le quota alloué pour la saison est déjà réalisé à 98 %.
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne La fermeture anticipée de la pêche au crabe des neiges n’aura que peu d’impact pour les pêcheurs et l’industrie puisque, selon le ministère, le quota alloué pour la saison est déjà réalisé à 98 %.

Ottawa — La découverte de huit carcasses de baleines noires mortes au large de l’estuaire du Saint-Laurent depuis un mois a poussé le gouvernement canadien à mettre fin vendredi à la pêche au crabe pour la saison afin de protéger les cétacés.

Après avoir interdit une précédente zone de pêche la semaine dernière, Pêches et Océans Canada a cette fois décidé d’interdire une zone plus au sud du golfe du Saint-Laurent afin de « protéger les baleines noires de l’Atlantique nord des dangers que représentent les engins de pêche au crabe des neiges ».

« Les récents décès de baleines […] sont sans précédent » et l’arrêt de la pêche « constitue une mesure importante pour remédier à la situation », selon le ministère.

Mardi, « une huitième baleine noire a été trouvée morte dans le golfe du Saint-Laurent » et une autre avait été délivrée in extremis après avoir « été trouvée enchevêtrée dans des engins de pêche ».

Enchevêtrement

La baleine noire est l’une des espèces de cétacés les plus menacées de disparition avec seulement un demi-millier d’animaux, selon le WWF (Fonds mondial pour la nature).

Cet organisme relève que les deux tiers de ces mammifères marins portent des traces d’enchevêtrement.

Un sauveteur a péri la semaine derrière alors qu’il tentait avec une équipe de libérer une baleine prise au piège dans le golfe du Saint-Laurent. À la suite de cet « incident tragique », Pêches et Océans a d’ailleurs suspendu ses opérations de sauvetage des baleines enchevêtrées.

« Bien que l’enchevêtrement d’une baleine reste une situation extrêmement difficile et pénible, notre priorité absolue est la sécurité des personnes qui interviennent dans le sauvetage des mammifères marins », a rappelé vendredi le ministère.

Impact limité

La fermeture anticipée de la pêche au crabe des neiges n’aura que peu d’impact pour les pêcheurs et l’industrie puisque, selon le ministère, le quota alloué pour la saison est déjà réalisé à 98 %.

Les carcasses de baleine sont remorquées à terre où une nécrosie est réalisée afin de déterminer la cause de la mort des cétacés. Les dernières analyses ont permis de déterminer que les engins de pêche étaient bien à l’origine de certains décès.

9 commentaires
  • Robert Morin - Abonné 21 juillet 2017 11 h 50

    Incidents indétectables...

    ...ou passés sous silence par les pêcheurs de crabe? J'aurais aimé que l'article nous éclaire sur ce point.

  • Pierre Robineault - Abonné 21 juillet 2017 12 h 20

    Dramatique mais ...

    N'y a-t-il que dans le golfe du Saint-Laurent que ces majestueux spécimens meurent impunément et en conséquence disparaissent petit à petit? À part bien sûr les pêcheurs d'Islande, des Îles Féroé, et ceux de Norvège qui en éliminent régulièrement quelques-uns "pour des raisons d'exclusion culturelle", n'est-ce pas?
    Se pointerait-il à l'horizon un autre "panier de crabes" entre pêcheurs?

  • Robert Beauchamp - Abonné 21 juillet 2017 14 h 44

    Les causes

    Les gréments de pêche sont la cause de certains décès. Qu'en est-il du robinet pétrolier et des déchets toxiques?

  • André Tremblay - Abonné 22 juillet 2017 06 h 48

    CRABE ???

    En quoi la pêche au crabe peut-elle être responsable de la mortalité des baleines ? À ce que je sache, la pêche au crabe se fait avec des casiers et non des filets. Y aurait-il, par hasard' de gros chalutiers, propriétés de grosses compagnies, qui font pression sur le gouvernement pour trouver un bouc-émissaire ?

    • Brigitte Garneau - Abonnée 22 juillet 2017 13 h 53

      Je partage entierement votre pointe de vue monsieur Tremblay.

    • Pierre Boutet - Inscrit 23 juillet 2017 06 h 04

      Tout ceci est extrêmement nébuleux. Je pense que le journaliste doit aller plus loin.

    • Sylvain Auclair - Abonné 23 juillet 2017 09 h 58

      À ce que j'ai pu comprendre, les casiers restent attachés aux navires par des lignes.

    • Anne Sarrasin - Abonnée 23 juillet 2017 10 h 24

      Les cages sont déposées au fond de la mer mais une bouée est reliée à la cage par un filin. Est-ce dans cette corde que la baleine se prend? En effet il serait intéressant de creuser la question.

  • Richard Olivier - Inscrit 24 juillet 2017 17 h 46

    Question?

    Il me semble que les pêcheurs de crabes mettent des cages à l`eau et non pas des filets....
    Un peu simplice d`arrêter la pêche aux crabes et ne pas détourner les gros bâteaux de la route des baleines.
    On a découvert que les sonares des sousmarins de la marine américaine pouvaient causer le déséquilibre des baleines et autres mamifères.

    Qui cache des informations...? Qui manipule l`information ?
    Les résulats sur les baleines déjà mortes et inspectés sont OU ?