Les pays invitent Trump à être «pragmatique»

Donald Trump a promis durant sa campagne d'annuler l'accord de Paris sur le climat.
Photo: Fadel Senna Agence France-Presse Donald Trump a promis durant sa campagne d'annuler l'accord de Paris sur le climat.

L’ombre du président désigné Donald Trump a plané sur les dernières heures de la COP22 à Marrakech, dont les négociateurs étaient déterminés à lutter contre le réchauffement en en appelant à son « pragmatisme » et les îles Fidji l’implorant d’agir pour sauver les plus vulnérables.

« Le message de la COP au nouveau président américain est tout simplement de dire : “Nous comptons sur votre pragmatisme et votre esprit d’engagement.” », a déclaré Salaheddine Mezouar, le président de la COP22.

« La communauté internationale est engagée dans un grand combat pour l’avenir de notre planète […] pour la dignité de millions et de millions de personnes » et « nous continuons à tracer notre cap », a poursuivi devant la presse M. Mezouar, ministre marocain des Affaires étrangères.

« Nous nous sommes tournés vers l’Amérique dans les jours sombres de la Seconde Guerre mondiale », a déclaré en séance plénière le premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, avant de lancer à M. Trump : « Vous êtes alors venus nous sauver, il est temps pour vous de contribuer à nous sauver aujourd’hui. »

Au tour des Fidji

Avant la Pologne en 2018, les Fidji organiseront fin 2017 la COP23, mais elle se tiendra à Bonn (Allemagne) pour des raisons logistiques.

Le Fidjien a demandé à Donald Trump de réviser « sa position actuelle selon laquelle le changement climatique […] serait un “canular” ».

L’an dernier, à Paris, après des années de négociations, les pays se sont fixé comme objectif de contenir la hausse du thermomètre mondial « bien en dessous de 2 °C » et de revoir à la hausse leurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), actuellement insuffisants pour respecter cette limite.

1 commentaire
  • François Dugal - Inscrit 21 novembre 2016 07 h 53

    Bonne chance

    Les pays invitent le président Trump à être "pragmatique".
    Bonne chance.