Les ouragans les plus meurtriers en Amérique du Nord et centrale depuis 20 ans

Avec le passage de «Katrina», en 2005, les digues cèdent à La Nouvelle-Orléans et environ 80 % de la ville est submergée.
Photo: Eric Gay Associated Press Avec le passage de «Katrina», en 2005, les digues cèdent à La Nouvelle-Orléans et environ 80 % de la ville est submergée.
Washington — L’Amérique du Nord ou centrale, ainsi que les Caraïbes, ont été frappés depuis 20 ans par des ouragans, cyclones et tempêtes tropicales particulièrement meurtriers.

2013: Manuel et Ingrid au Mexique

À la mi-septembre 2013, les tempêtes Manuel sur la côte Pacifique et Ingrid, sur la façade Atlantique du Golfe du Mexique, prennent le pays en tenaille, provoquant des pluies torrentielles et causant des ravages dans 22 des 32 États. Au moins 157 morts et 1,7 million de sinistrés.

2012: Sandy aux États-Unis

L’ouragan Sandy ravage, le 29 octobre 2012, la côte nord-est des États-Unis, notamment les États de New York, du New Jersey et du Connecticut, faisant près de 200 morts dont plus d’une quarantaine à New York. Avant d’atteindre les États-Unis, l’ouragan avait frappé les Caraïbes, notamment Haïti le 23 Octobre avec 54 morts, et Cuba, le 25, où 11 morts ont été comptabilisés.

2008: Hanna en Haïti

Haïti est frappé de plein fouet, le 3 septembre 2008, par l’ouragan Hanna : au moins 500 morts. Le passage successif sur Haïti des tempêtes Fay, Gustav, Hanna et Ike feront en un mois 1100 morts et disparus.

2005: Katrina aux États-Unis

Les 29 et 30 août 2005, l’ouragan Katrina, l’un des plus violents qui ait frappé les États-Unis, dévaste les États du Mississippi, de l’Alabama et de la Louisiane, dans le sud, faisant environ 1800 morts et causant des dizaines de milliards de dollars de dégâts dans la région. À La Nouvelle-Orléans, les digues cèdent et environ 80 % de la ville est submergée.

2004: Jeanne en Haïti

Du 17 au 19 sept 2004, des inondations provoquées par le cyclone Jeanne dévastent la ville de Gonaïves, à 150 km au nord de la capitale d’Haïti, Port-au-Prince, et font plus de 3000 morts et 300 000 sinistrés.

1998: Mitch en Amérique centrale

Du 26 octobre au 5 novembre 1998, le cyclone Mitch, de catégorie 5, dévaste la région et fait plus de 9000 morts, autant de disparus et 2,5 millions de sinistrés, principalement au Honduras et au Nicaragua, deux des nations parmi les plus pauvres d’Amérique latine. L’ouragan, dont les rafales atteignent à certains moments 290 km/h, provoque des inondations massives et des dégâts considérables estimés à plus de six milliards de dollars.
 

Par ailleurs, l’ouragan Patricia, qui a frappé les côtes mexicaines en octobre 2015, serait le plus intense jamais observé dans l’hémisphère ouest bien qu’il n’ait fait aucun mort. Ses vents ont atteint 325 km/h en mer, puis 270 km/h au moment où il a touché l’État de Jalisco, sur la côte Pacifique.
 

LA CLASSIFICATION DES OURAGANS
1 commentaire
  • Marc Brullemans - Abonné 7 octobre 2016 12 h 01

    Et les hydrocarbures...

    On parle d'ouragans car c'est la saison et certains sont plus puissants que d'autres mais leur cause première, en parle-t-on? Pourrait-on dire que l'amérique du Nord paie son tribut aux dieux Pétrole, Gaz et Charbon, la sainte Trinité des hydrocarbures? ... Veuillez noter la flaque irisée près du cycliste sur la photo, illustrant de manière saissisante ce fait.