Oléoduc: la Communauté métropolitaine de Québec préoccupée

La CMQ a rendu public jeudi le mémoire qu’elle avait déposé au premier BAPE sur le projet d’oléoduc de TransCanada. Sans s’y opposer formellement, elle émet de nombreuses inquiétudes concernant la traversée du pipeline dans le fleuve Saint-Laurent. Elle estime notamment que la compagnie n’a pas fait la preuve que le recours à un tunnel inaccessible était justifié et sécuritaire. Elle réclame aussi l’ajout d’une série d’analyses de risques avec des scénarios plus pessimistes que ceux présentés jusqu’alors. Enfin, elle évalue qu’en cas de rupture de la conduite au passage de la rivière Chaudière, il faudrait seulement deux heures avant que les contaminants atteignent la prise d’eau dont dépendent 55 000 personnes.