Moteurs diesel: les États-Unis enquêtent sur Mercedes-Benz

Répétant que cette plainte est «infondée», une porte-parole du constructeur automobile allemand a indiqué lundi que Mercedes-Benz allait se défendre «par tous les moyens légaux possibles».
Photo: Matthias Schrader Associated Press Répétant que cette plainte est «infondée», une porte-parole du constructeur automobile allemand a indiqué lundi que Mercedes-Benz allait se défendre «par tous les moyens légaux possibles».

New York — Les autorités américaines ont ouvert une enquête préliminaire sur les émissions polluantes des véhicules de Mercedes-Benz dont les moteurs sont équipés de la technologie diesel « propre » BlueTEC.

« Nous avons contacté Mercedes et demandé les résultats des tests de moteurs diesel aux États-Unis », a indiqué lundi Julia Valentine, une porte-parole de l’agence de l’Environnement (EPA), confirmant des propos tenus un peu plus tôt par Christopher Grundler, responsable de la qualité de l’air au sein de la même agence, dans le journal allemand Handelsblatt.

Cette demande fait suite à une action collective déposée mi-février contre la filiale de Daimler devant un tribunal de l’Illinois, a ajouté la porte-parole.

Le plaignant, conseillé par le cabinet d’avocats Hagens Berman, dont la spécialité est de représenter des consommateurs lésés, accuse Mercedes-Benz d’avoir conçu un dispositif spécifique permettant de contourner les normes de pollution américaines quand les températures sont en dessous de 50 °F (10 °C).

Mercedes-Benz aurait présenté les véhicules concernés comme émettant « jusqu’à 30 % moins de gaz à effet de serre que les [moteurs à] essence », selon la plainte, qui tombe en plein scandale Volkswagen et susceptible d’entacher l’image du groupe automobile en plein boom sur le segment lucratif du luxe aux États-Unis.

Répétant que cette plainte est « infondée », une porte-parole du constructeur automobile allemand a indiqué lundi que Mercedes-Benz allait se défendre « par tous les moyens légaux possibles ».

« Nous prenons très au sérieux la protection de l’environnement, et chérissons la confiance et la coopération existant avec les agences de régulation américaines telles que l’EPA […] C’est aussi dans notre intérêt de répondre aux demandes », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « Nous allons continuer d’assister ces agences dans leurs tests sur les émissions diesel. »

Une dizaine de modèles sont concernés par la plainte et l’enquête de l’EPA : la ML (320 et 350), la ML Class, la GL 320, la GLE Class, la GLK Class, la S, la E et la R Class, la E320, la S350, la R320 et la Sprinter.

Sur son site Internet, Mercedes-Benz présente la technologie BlueTEC comme réduisant « au minimum les émissions de […] moteurs diesel ultramodernes tout en abaissant leur consommation ».

Ce système utilise, selon le groupe automobile, un catalyseur à oxydation et un filtre à particules dont l’objectif principal est « de réduire drastiquement les émissions d’oxydes d’azote — les seuls composants des gaz d’échappement dont la valeur est encore supérieure aux modèles essence pour des raisons liées à la conception des moteurs diesel ».

1 commentaire
  • Jean Santerre - Abonné 1 mars 2016 09 h 49

    Ah bon

    C'est à suivre avec grand intérêt.
    10c°, n'est quand même pas une température inhabituelle en Amérique du Nord.
    Si cela est fondé, c'est une autre roche pour l'industrie allemande et les carburants fossiles, mais cela représente aussi une détérioration plus importante de la qualité de l'air dans nos régions.
    Et si c'est proportionnel aux températures basses, c'est inquiétant.