Québec intimé de poursuivre TransCanada

Les environnementalistes reprochent à TransCanada d'avoir effectué des travaux sans autorisation dans le secteur de Cacouna.
Photo: Lawrence Côté-Collins Les environnementalistes reprochent à TransCanada d'avoir effectué des travaux sans autorisation dans le secteur de Cacouna.

Québec doit intenter une poursuite contre la pétrolière TransCanada en raison de travaux effectués sans autorisation dans le secteur de Cacouna, affirment des groupes environnementaux.

L’entreprise a effectué au printemps dernier des levés sismiques à la hauteur de Cacouna, dans l’habitat du béluga du Saint-Laurent. Ces levés géophysiques comportent l’émission de bruit à un niveau pouvant atteindre 215 décibels, selon le collectif environnementaliste, qui a déposé une plainte formelle en ce sens auprès du ministre de l’Environnement David Heurtel.

« On espérait que Québec poursuive l’entreprise [car] ces travaux ont un impact direct sur les bélugas. Il est extrêmement important que Québec applique ses lois. Il ne peut abdiquer, il ne peut pas donner de passe-droit », a affirmé le directeur général de Nature Québec, Christian Simard, en entrevue. Il n’a pas été possible de joindre le ministre Heurtel mercredi soir.

En outre, l’entreprise albertaine a indiqué mercredi qu’elle déposerait jeudi le dossier de demande d’autorisation du projet Oléoduc Énergie Est auprès de l’Office national de l’énergie du Canada. Si le projet est approuvé par l’Office, les travaux de construction pourraient commencer en 2016, pour une entrée en service prévue en 2018.

À voir en vidéo