Le niveau des Grands Lacs est en forte remontée

Niagara Falls — Le niveau de l’eau des Grands Lacs a considérablement augmenté depuis 18 mois après avoir été inférieur à sa moyenne habituelle au cours de la décennie qui a précédé.

 

Selon un rapport dévoilé par le Corps des ingénieurs de l’Armée des États-Unis (USACE), les niveaux des lacs Supérieur, Érié et Ontario sont présentement normaux, ou plus élevés, alors que ceux des lacs Michigan et Huron sont encore inférieurs à la normale.

 

L’organisme américain de génie civil attribue la remontée du niveau de l’eau aux fortes précipitations de l’hiver dernier et du printemps en cours.

 

Le lac Supérieur a gagné 35 centimètres

 

L’hydrologue Keith Kompoltowicz précise qu’en amont, le niveau du lac Supérieur n’a pas été aussi haut depuis avril 1998. Le mois dernier, il était d’environ 35 centimètres plus élevé que l’an dernier à pareille date.

 

Pour sa part, le niveau du lac Ontario était d’environ 25 centimètres plus élevé le mois dernier qu’en mai 2013, et de 12 centimètres supérieur à sa moyenne habituelle.

 

La remontée du niveau des Grands Lacs constitue une excellente nouvelle pour l’industrie du transport maritime, jusqu’au fleuve Saint-Laurent, de même que pour les activités récréatives de nautisme.


 
4 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 7 juin 2014 08 h 51

    Le Canada

    Y a-t-il un organisme canadien capable de corroborer les dire du USACE?

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 8 juin 2014 07 h 58

      Les organismes scientifiques canadiens n'ont plus le droit de parole depuis Harper.

    • Guy Vanier - Inscrit 8 juin 2014 08 h 19

      Il a peut être été démentelé par harper?

  • Claude Jollet - Inscrit 8 juin 2014 10 h 34

    Données canadiennes

    Voici le lien pour accéder aux données historiques du Service hydropraphique du Canada du niveau d'eau des Grands-Lacs sous forme graphique - http://waterlevels.gc.ca/C&A/netgraphs-fra.htm - On peut obtenir les données récentes et prévues ici - http://waterlevels.gc.ca/C&A/recent-forecast-f

    Le SHC collabore étroitement avec les États-Unis dans ce domaine scientifique tout comme il le fait dans toutes les autres sphères environmentales qui nous sont communes.

    Il faut noter cependant que, bien que les réseaux d'observation soient encore bien portants, l'analyse et la recherche scientifique des données receuillies est affecté par le déclin du soutien qu'accorde le gouvernement Harper à tout ce qui touche la recherche scientifique.