Une étude confirme les fuites toxiques des bassins de résidus

Le mélange des bassins, qui contient des produits chimiques toxiques, est retracé jusque dans les eaux souterraines à proximité des exploitations minières, mais pas dans les secteurs éloignés des zones d’exploitation.
Photo: Source Explora Le mélange des bassins, qui contient des produits chimiques toxiques, est retracé jusque dans les eaux souterraines à proximité des exploitations minières, mais pas dans les secteurs éloignés des zones d’exploitation.
Edmonton — Une nouvelle étude fédérale confirme que des liquides des vastes bassins de résidus des sables bitumineux fuient dans les eaux souterraines et s’écoulent dans la rivière Athabasca.

Des études précédentes usant de modèles ont évalué la fuite à 6,5 millions de litres par jour pour un seul bassin de décantation des boues.

Mais l’étude d’Environnement Canada utilise une nouvelle technologie pour déterminer la composition du mélange de produits chimiques dans les eaux souterraines de ce secteur. Elle a montré que le mélange de ces bassins est différent de celui constaté dans les réserves naturelles de bitume.

Le mélange des bassins, qui contient des produits chimiques toxiques, est retracé jusque dans les eaux souterraines à proximité des exploitations minières, mais pas dans les secteurs éloignés des zones d’exploitation. Il se retrouve aussi dans les eaux souterraines sous la rivière Athabasca.

​L’étude, menée en vertu d’un nouveau programme fédéral-provincial de surveillance des sables bitumineux, a été approuvée pour publication fin janvier par le journal Environmental Science and Technology.
2 commentaires
  • Normand Murray - Inscrit 20 février 2014 16 h 09

    Pauvre planète.

    La déterioration des sables bitumineux sont visible de l'espace donc si l'invisible prend plus d'espace on peu maintenant affirmé que cette horreur fait parti a juste titre d'une des plus grande saleté de la terre sinon la plus grande.Le merveilleux monde des pétrolière ne cessent de nous étonnés de par son gigantisme a beurré épais.

  • Louise Lefebvre - Inscrite 21 février 2014 12 h 58

    L'horreur et le déhonneur de l'Alberta!


    Comment le Premier Ministre du Canada peut-il défendre et subventionner cette industrie qui est en train de nous tuer...L'argent de nos taxes et les lois devraient plutôt servir à protéger les citoyens contre ces crimes contre l'humanité.