Une coalition américaine contre les radiofréquences des appareils sans fil voit le jour

Une coalition nationale vient d’être mise sur pied aux États-Unis pour lutter contre la multiplication des systèmes de transport de données par les appareils sans fil.

La nouvelle coalition vise tout particulièrement l’installation des compteurs-émetteurs de radiofréquences par les distributeurs d’électricité. La Wireless Radiation Protection Coalition cible aussi les intrusions dans les systèmes informatiques grâce aux technologies sans fil. Elle lance un mot d’ordre de mobilisation continentale le 4 octobre pour élargir à toutes les régions d’Amérique du Nord le mouvement contre l’installation des compteurs-émetteurs, que les experts en marketing ont affublés du titre plus vendeur de « compteurs intelligents », ce qui ne constitue pas une caractéristique exclusive à ces appareils.

La coalition entend mobiliser le public contre l’exposition croissante de la population aux radiofréquences émises par les wi-fi, les téléphones sans fil ou cellulaires, les ordinateurs portables, les tablettes électroniques, les moniteurs pour bébés et les infrastructures d’une industrie qui multiplie les antennes dans les milieux de vie. Le 4 octobre a été ciblé parce que c’est au cours de cette semaine qu’a lieu à Washington la conférence annuelle de l’industrie, la GridWeek.

4 commentaires
  • Jean-Yves Arès - Abonné 18 septembre 2012 09 h 08

    Les motivations de ce marketing de la peur ?

    Il serait tout même intéressant de savoir qui se trouve a la base de cette coalition qui s’attaque a une des plus petites sources de radio fréquence. Pourquoi veut-on mousser spécifiquement la perception du risque que sur une des plus faibles sources de RF ?

    Rappel de la position de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS.

    http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs304/fr

    Quelques extraits du lien:

    « Selon des enquêtes récentes, l'exposition aux RF des stations de base va de 0,002 % à 2 % des niveaux fixés par les directives internationales sur l'exposition »

    « En fait, en raison des faibles fréquences et des niveaux d'exposition similaires aux RF, l'organisme absorbe cinq fois plus de signaux de la FM et de la télévision que des stations de base. C'est parce que les fréquences de la radio FM (autour de 100 MHz) et de la télévision (de 300 à 400 MHz environ) sont plus basses que celles de la téléphonie mobile (900 MHz et 1800 MHz) et parce que la taille de l'être humain en fait une antenne efficace de réception. Par ailleurs, les stations de diffusion de la radio et de la télévision fonctionnent depuis au moins 50 ans sans qu'on ait constaté d'effets indésirables sur la santé »

    «Les études sur l'homme et l'animal examinant les ondes cérébrales, la cognition et les comportements après exposition à des champs RF tels que ceux produits par les téléphones mobiles, n'ont pas établi d'effets indésirables. Dans le cadre de ces études, les niveaux d'exposition aux RF étaient environ 1 000 fois plus élevés que ceux auxquels le grand public est exposé habituellement avec les stations de base et les réseaux sans fil »

    « Perception du risque dans le grand public.
    …Ces craintes se fondent entre autres sur les annonces dans les médias relatant de nouvelles études scientifiques non confirmées et conduisant à un sentiment d'incertitude et à la perception qu'il pourrait y avoir des dangers inconnus qui n'ont pas encore été découverts... »

  • Jean Richard - Abonné 18 septembre 2012 10 h 26

    Des sectes parascientifiques ?

    Les États-Unis ont toujours été un terrain fertile pour l'éclosion de diverses sectes, qu'elles soient parareligieuses, parascientifiques ou autres. Certaines ont prospéré jusqu'à atteindre une taille impressionnante (l'Église de Scientologie par exemple). La forte majorité n'a toutefois pas survécu au-delà de quelques semaines ou même quelques jours.

    La Wireless Radiation Protection Coalition n'est peut-être pas une secte, mais n'empêche qu'il devient de plus en plus difficile de faire la différence entre ce type d'organisation et une véritable secte. La raison en est que les deux utilisent la même approche, dont celle de susciter la peur et de cibler un ennemi.

    Ici, il semble que les compteurs d'électricité soient la cible principale, la sorcière à abattre. L'argumentation scientifique ne résiste pas toujours très bien à l'analyse.

    S'il fallait demain matin (ou le 4 octobre) cesser toute émission non naturelle de rayonnement électromagnétique dans le spectre des radiofréquences, nous aurions un sérieux problème - de sécurité.

    • Yvan Dutil - Inscrit 18 septembre 2012 10 h 44

      "L'argumentation scientifique ne résiste pas toujours très bien à l'analyse."

      Quel emphémisme! L'argumentaire scientifique ignore nos connaissances en physique!

  • Xavier Simard - Inscrit 20 septembre 2012 15 h 13

    La puissance relative d'émission des compteurs

    Ne pas se fier aux mensonges d'Hydro Québec. La puissance relative des compteurs par rapport aux autres émetteurs dans notre environnement est mesurable. Regardez le chiffre sur cet appareil de mesure près de différents appareils incluant un compteur intelligent. L'appareil de mesure peut afficher un maximum de 2000 alors si la mesure dépasse 2000 alors l'appareil affiche 1.

    http://www.youtube.com/watch?v=s99i0H-nBw4

    Il y a effectivement très peu de recherche sur les dommages sur la santé des compteurs intelligents car ils sont récents. L'utilisation des cellulaires et des téléphones sans fil pour plus de 10 ans est dommagable particulièrement pour les plus jeunes.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22939605?dopt=A