Enbridge veut inverser le flux de son pipeline vers le Québec

L’entreprise Enbridge a annoncé mercredi soir son intention d’inverser le flux dans son pipeline qui part du sud de l’Ontario pour se rendre à Montréal.

Elle pourra ainsi acheminer du pétrole tiré des sables bitumineux vers le Québec. Une décision qui « augmentera les risques de fuites de pétrole et la pollution atmosphérique au Québec », a soutenu hier Équiterre. Selon le groupe, faire transiter du pétrole brut des sables bitumineux à travers ce genre de pipeline serait « l’équivalent de déplacer du papier sablé, liquide, extrêmement chaud qui gratte les parois d’un tuyau, ce qui augmente les risques de fissures de pipelines plus âgés et moins solides ». Les écologistes redoutent également que cette première étape ne soit que le prélude à une exportation du pétrole vers Portland, dans le Maine, en passant par le sud du Québec. Ce projet est connu sous le nom de Trailbreaker.