Marée noire: un premier responsable de BP accusé

Nouvelle-Orléans — Le ministère américain de la Justice a annoncé hier la première arrestation et mise en accusation pour crime dans l'affaire de la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique.

L'accusé, un ancien ingénieur du groupe pétrolier BP, est soupçonné de destruction de preuves. Deux chefs d'accusation d'obstruction à la justice ont été retenus contre Kurt Mix, un résidant de Katy, dans l'État du Texas.

L'explosion en avril 2010 de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon exploitée par le britannique BP dans le golfe du Mexique avait fait 11 morts et entraîné la dispersion d'environ 800 millions de litres de brut dans la mer.

Le ministère de la Justice a déclaré que Kurt Mix, âgé de 50 ans, était accusé d'avoir détruit en octobre 2010 quelque 200 messages échangés avec un superviseur de BP et qui comprenaient des informations internes au groupe sur l'échec des efforts déployés pour tenter de colmater la fuite sur la tête de puits sous-marine.

Sollicitée par l'Associated Press, la direction de BP n'a pas répondu aux courriels.