Plusieurs organisations manifestent contre le gouvernement Harper et le maintien du protocole de Kyoto

Photo: Source Kyoto pour l'espoir

En désaccord avec la position du gouvernement Harper sur la lutte aux changements climatiques, plusieurs organisations ont tenu une manifestation cet après-midi à Montréal.

Les protestataires blâment et accusent le gouvernement canadien d'avoir abandonné la protocole de Kyoto. Selon eux, le gouvernement Harper fait passer les intérêts des pollueurs avant ceux de sa propre population.

Les manifestants exigent du Canada qu'il agisse de façon responsable et qu'il assume ses engagements.

Entre-temps, les discussions sur la lutte aux changements climatiques se prolongent à la Conférence des Nations unies de Durban, en Afrique du Sud.

Des négociateurs de près de 200 pays tentent de préserver une entente qui engage la planète sur la voie d'un nouveau traité contraignant d'ici 2015 pour remplacer le Protocole de Kyoto qui arrive à échéance en 2012.

Selon une version préliminaire de l'entente, toutefois, les obligations de diminuer les émissions de gaz à effet de serre n'entreraient en vigueur qu'après 2020. Les écologistes et plusieurs chercheurs estiment que ce délai est trop long pour forcer des gestes afin de lutter contre le réchauffement planétaire. Malgré tout, la proposition est la première à laquelle les deux principaux pollueurs de la planète, les États-Unis et la Chine, risquent d'adhérer après deux semaines de négociations difficiles.

Le projet d'accord semble également conçu pour obtenir l'appui de pays tels que le Canada, qui refusent de s'engager dans une deuxième période de réductions liées à Kyoto.
6 commentaires
  • Zakari Gilbert - Inscrit 10 décembre 2011 20 h 24

    correction du titre

    Il faut dire : " Plusieurs organisations manifestent contre le gouvernement Harper et pour le maintien du protocole de Kyoto ", sinon le titre indique que les gens manifestent contre le maintien du protocole.

  • René Girard - Inscrit 11 décembre 2011 01 h 43

    Faux

    Il est faux de dire qu'il y a un réchauffement planétaire. Il n'a jamais été démontré scientifiquement que le climat se réchauffe dans sa globalité. Il y a des endroits qui se réchauffent et d'autres qui se refroidissent comme en parle l'éminent climatologue Marcel Leroux. Mais établir un calcul moyen en additionnant le tout c'est comme additionner des torchons et des serviettes et en faire la moyenne, ça n'a absolument aucune valeur au point de vue scientifique. La question qu'il faut se poser c'est pourquoi il y a des régions qui se réchauffent et d'autres qui se refroidissent.

    Dire que le changement climatique est causé par l'effet de serre est un raccourci facile car il y a de multiples causes comme les paramètres de Milankovitch, les variations de l'activité solaire, le volcanisme (qui lui peut entrîner des refroidissements de plusieurs années), le géomagnétisme et le rayonnement cosmique. Dire que le gaz carbonique est à l'origine des changements climatiques, c'est une nouveauté (lancée particulièrement par le GIEC) sans fondement.

    Il est faux aussi de considérer le CO2 comme principal agent de l'effet de serre alors que c'est la vapeur d'eau qui en est responsable à 95%.

    Évidemment les défenseurs non-informés ou abusés par les propagandistes ou propagandistes profiteurs eux-mêmes crieront à l'anathème et au sacrilège. C'est leur façon de contre-argumenter. Elle est scientifiquement invalide et nulle.

    Ils me serviront l'étiquette de négationniste c'est bien connu. D'ailleurs tous les scientifiques sérieux et climatologues éminents seront vertement ostracisés par les alarmistes et faiseurs d'apocalypse qui ramassent beaucoup d'argent en faisant peur au monde.

  • Pierre Véronneau - Inscrite 11 décembre 2011 18 h 09

    De Kessé ?

    @ M Girard. Pardon ? Vous tentez de noyer le poisson , Dans les dix dernières années neuf ont été les plus chaudes jamais enregistrées ! Et j'ai de petites nouvelles ce sont les pétroleuse et la gazières qui se bourrent la face, pas les "écologistes " . Vos termes fumants ne m'impressionnent pas du tout. Les défenseurs non informés vous dites ? Ce serait plutôt vous qui dites des énormités.
    Pierre Véronneau Activiste en environnement depuis 40 ans

  • René Girard - Inscrit 11 décembre 2011 22 h 53

    Votre choix

    Vous préférez vous abreuver de mensonges et votre réplique contre moi n'apporte aucun contre-argument mais seulement un désaccord. Alors je ne vous crois pas sérieux dans ce que vous avancez et vous êtes loin d'être un scientifique crédible à voir la façon dont vous réagissez sans apporter de contre-preuves.

  • Dr Tournesol - Abonné 12 décembre 2011 00 h 08

    Faux?

    Le climat se refroidit? Allons donc! Pourquoi donc alors les normales climatiques évolueraient-elles à la hausse de décennies en décennies?... Additionner des températures à la baisse et des températures à la hausse seraient donc comme additionner des "torchons et des serviettes"? Mais il faut avoir une connaissance mathématique digne d'une amibe pour penser pareillement. L'analyse dimensionnelle: ça vous dit quelque chose?...

    L'effet de serre dans les changements climatiques n'est pas important? Peut-être faudrait-il plutôt invoquer les effets ondulatoires de la méditation, lesquelles réchauffent par transfert radiatif l'écorce lunaire laquelle en réfléchit une partie, ou non, selon la position relative de l'axe galactique par rapport aux grumeaux d'amas supermassifs de la Constellation du Chameau. Oui, c'est sûrement cela. À moins que nous subissions les foudres du dieu Vulcain, aléatoires et non-mesurables bien entendu, ou celui caché au centre du noyau de la Terre, lequel fait osciller nos boussoles et nos GPS, et donc notre climat.

    Un peu de sérieux, je vous en prie. En science, seul le génie peut transcender le consensus, et pour des problèmes datant d'un autre siècle encore. Des scientifiques sérieux et ostracisés? Fredaines pour croire ce que l'on est incapables de comprendre.

    Ah oui, je suis un scientifique...