Manger moins de viande pour augmenter la production alimentaire

En mangeant moins de viande, les humains pourraient doubler les réserves mondiales de nourriture, suggère une nouvelle étude qui a été mise en ligne hier et qui sera publiée dans la prochaine édition de la revue Nature.

Un coauteur canadien de l'étude, le chercheur Navin Ramankutty, de l'Université McGill, fait valoir que la diminution de la consommation de viande serait une façon efficace d'augmenter la production de nourriture. Il explique qu'on pourrait augmenter de 50 % la production de vivres sur la planète simplement en utilisant les meilleures terres pour faire pousser des aliments pour les humains plutôt que pour les animaux ou pour l'exploitation de biocarburants. Le rapport mentionne aussi que les trois quarts des terres agricoles de la planète sont consacrées à l'élevage de bétail, que ce soit pour le pâturage ou pour les aliments d'élevage.

«Cela ne signifie pas que nous devrions tous devenir végétariens ou végétaliens, mais le fait de réduire notre consommation hebdomadaire de viande d'une ou deux journées ferait une différence énorme sur la quantité de nourriture nécessaire», explique-t-il.
11 commentaires
  • Gert - Inscrit 13 octobre 2011 05 h 50

    J'y crois pas

    Je ne crois pas que le monde vas se priver plus de viande car nous sommes des gros consommateurs de viande et le monde du Québec est trop gaté.

    Ca me surprendrait que le monde embarque la dedans, on en a quelques-un qui vont se convertir végétarien mais ce n'est pas la majorité.
    Faites une publicitée pour une joute de Hockey , tout le monde vas y aller en courant mais quand il s'agit de leur santé ou leur avenir , c'est autre chose .
    Je ne veux pas me faire l'avocat du diable mais on peut toujours esseyer.
    Gerty

  • Daniel Houx - Inscrit 13 octobre 2011 09 h 33

    Donner son 1 000%

    Si les sportifs professionnels donnent leur 110%, le rapport céréale/viande est de 1 000%. Pour produire un kg de viande, il faut 10 kg de céréale. C'est un fait connu depuis longtemps, par exemple dans cet article datant de 2004.

    http://terresacree.org/viande.htm

  • AML - Inscrit 13 octobre 2011 09 h 50

    Totalement pour

    Vous soulevez l'argument de la santé... Plusieurs études montrent que le végétarisme est excellent pour la santé et qu'au contraire, une trop grande consommation de viande est néfaste pour la santé (cholestérol, maladie cardiaque, ostéoporose, certains cancers, notamment le cancer du colon, etc).
    Si on décide de ne pas manger de viande ou de de réduire notre consommation de viande, il ne s'agit pas de se priver, mais de vivre selon nos principes... que ces principes soient sanitaires, environnementaux ou sociale (justice).
    Les raisons ne manquent pas pour adopter un régime moins riche en protéines animales.
    D'ailleurs, il y a toute sorte de mythes concernant la consommation de viande et le végétarisme. Le premier est que l'on a exalté la protéine animale pour une raison de rentabilité et de profit... Autrefois, l'alimentation des humaines étaient composée à 70-80% de protéines végétales. Avec l'agro-industrie, on s'est mis à produire massivement et on avait des surplus. C'est ainsi qu'on a eu l'heureuse idée de vendre les surplus de céréales aux éleveurs et d'exalter la protéine animale (d,ailleurs nos gouvernements subventionnent ces pratiques, donc ils ont intérêt à les promouvoir). C'est de la même façon que maintenant qu'on a aussi des surplus d'animaux, on fait des farines animales qu'on donne aux animaux, ce qui les rend carnivores et... malades...
    L'être humain n'a pas besoin autant, voire pas besoin du tout, de manger de la viande... Il y a des protéines dans de nombreuses céréales, de nombreuses noix, de nombreux légumes... Il suffit de lire un peu sur le sujet. Je suis végétarienne depuis plus de 10 ans et je suis en parfaite forme... J'ai même eu deux grossesses et mon taux de fer et de protéines a toujours été bon.
    Et le point soulevé par l'article est très bon, à savoir que notre façon de vivre a un impact sur la vie d'autres personnes. Il faut arrêter de se fermer les yeux sur notre impact écologiq

  • camelot - Inscrit 13 octobre 2011 11 h 33

    À encourager

    La diminution des portions de viandes a d'autres avantages. On réduit le cholestérol, augmente le rapport en fibres et contribue à un environnement plus sain. En plus, manger végétarien est aussi une source de plaisir. Ça ne veut pas dire manger moins bien. Plusieurs cultures ont opté pour ce mode. Il ne prend pas plus de temps à préparer, et reviens moins cher.

  • René Pigeon - Abonné 13 octobre 2011 15 h 02

    ONU : 20 % moins de viande réduirait les GES autant qu’ajouter 10 % d'éthanol à l'essence

    Un rapport de l'ONU conclut également que réduire notre consommation de viande de 20 % réduirait les émissions de GES au moins autant que d’ajouter 10 % d'éthanol à l'essence.