Le PLC veut prolonger le programme Écoénergie

Ottawa — Le Parti libéral du Canada (PLC) estime que le programme Écoénergie, qui prendra fin le 31 mars 2012, est la plus récente victime de la lutte contre le déficit budgétaire du gouvernement conservateur.

Le porte-parole de la formation politique en matière d'énergie et de ressources naturelles, David McGuinty, a estimé hier que le Canada aura encore plus de mal à s'attaquer aux changements climatiques et à réduire l'empreinte écologique du pays lorsque le programme prendra fin.

Il rappelle que des pays comme les États-Unis, l'Allemagne et la Chine ont investi des milliards de dollars dans l'énergie et l'infrastructure vertes afin de favoriser une économie nationale plus environnementale et durable.

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement de Stephen Harper avait confirmé le renouvellement du programme Écoénergie pour la rénovation résidentielle, une annonce qui n'avait rien changé à la mort annoncée du programme en 2012.

Selon le gouvernement fédéral, plus de 500 000 Canadiens ont déjà profité du programme dans ses formes précédente et les propriétaires qui y ont participé ont pu réduire leurs coûts d'énergie de 20% en moyenne.

M. McGuinty presse ainsi les conservateurs d'annuler leur décision d'abolir le programme Écoénergie et de continuer d'investir dans la création de technologies faibles en carbone afin de lutter plus efficacement contre les changements climatiques.

À voir en vidéo