Appel lancé aux partis politiques

Les chefs politiques devraient profiter du Jour de la Terre, aujourd'hui, pour expliciter leurs priorités en matière d'environnement, voire pour combler le retard de leur programme respectif dans ce domaine.

Tel est le message lancé hier par 11 grands groupes canadiens et le groupe québécois Équiterre à l'occasion du Jour de la Terre, présidé au Québec pour la dixième année par l'animateur Jacques Languirand.

Prônant une approche économique renouvelée modulée sur la protection de l'environnement, les 12 groupes accordent leur priorité à la lutte contre le réchauffement du climat parce que le Canada demeure un des dix grands contributeurs au mégaphénomène, si l'on considère sa consommation d'énergies fossiles par habitant.

Le gouvernement Harper, disent les groupes, ne tient pas ses promesses dans ce domaine et il est en train de rater, et de très loin, les engagements du Canada. Les conservateurs comme les autres formations politiques ne doivent plus se contenter de déclarations vagues en faveur des vertus de l'écologie, mais préciser quels moyens ils proposent pour atteindre les objectifs du Canada et pour restaurer sa crédibilité à l'échelle internationale.

Tous les partis devraient, poursuivent les 12 groupes, expliquer comment le Canada doit aussi rattraper son retard en matière d'énergies renouvelables. Une politique d'investissements massifs dans ce domaine aurait créé «trois fois plus d'emplois» viables dans ce secteur que bien des infrastructures financées à grands frais jusqu'ici.

Les préoccupations des Canadiens pour leur santé passent aussi par une politique qui minimisera leur exposition aux produits toxiques présents dans l'eau et l'air, tout comme par une alimentation plus saine.

La pollution des villes augmente radicalement les cas d'asthme et les morts prématurées, une tendance qu'on peut attaquer en mettant un prix important sur la pollution et en offrant un accès plus généralisé à des aliments biologiques et mieux étiquetés, expliquait pour sa part Sidney Ribaux d'Équiterre.