Mobilisation verte

Le bilan environnemental «dévastateur» des conservateurs et la menace d'une aggravation de la situation s'ils devenaient majoritaires devraient obliger les écologistes à se mobiliser et à concentrer leur action sur les circonscriptions fragiles, estime Patrick Bonin, de l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA).

«Comme le gouvernement Harper a tout fait dérailler dans le dossier du climat, y compris au niveau international, il va falloir que nous ramenions ces enjeux environnementaux au coeur du débat électoral [...].»

À voir en vidéo