Stratégies Saint-Laurent ne s'oppose pas au transport fluvial de déchets nucléaires

Stratégies Saint-Laurent, un organisme financé par le fédéral et qui regroupe les comités ZIP (Zones d'intervention prioritaires) répartis tout au long du parcours fluvial, ne s'oppose pas au transport des déchets nucléaires sur le Saint-Laurent.

Même si cet organisme travaille depuis des années à la défense des écosystèmes fluviaux, il va moins loin que les villes comme Montréal et les scientifiques qui s'opposent au transport sur le Saint-Laurent des déchets des centrales nucléaires ontariennes. Contrairement à la plupart des groupes écologistes, Stratégies Saint-Laurent «croit en la légitimité de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN)» et ne remet pas en question sa décision d'autoriser le transport de déchets de centrales ontariennes vers la Suède en passant par le corridor fluvial.

Dans son communiqué diffusé hier, Stratégies Saint-Laurent se limite à réclamer des «mécanismes de gouvernance plus participatifs». Et il déplore aussi «le peu de temps alloué pour l'information et la consultation des groupes environnementaux, des municipalités, des communautés autochtones et de la société civile en général», tout particulièrement les collectivités riveraines.

L'organisme réclame par ailleurs une «gestion intégrée» du fleuve. À son avis, le meilleur moyen d'y arriver consiste à mettre en place un Conseil du Saint-Laurent, «neutre», pour débattre des enjeux reliés à la gestion du fleuve, afin de mieux faire entendre le point de vue des Québécois auprès du gouvernement fédéral.
5 commentaires
  • Marie Mance Vallée - Inscrite 18 février 2011 07 h 16

    Vérité ou mensonge

    À qui le citoyen ( et l'électeur ) peut-il faire confiance, je vous le demande.

    Nous vivons des temps où le mensonge, la malversation et les entourloupettes font parties des valeurs québécoises.

    Afin d'éviter la tromperie des politiciens de tous ordres et des enterpreneurs de plus en plus gourmands, le citoyen se retrouve bien démunis.

    Qui lui dit la vérité ? Comment détecter le moins menteur ?

  • Francois - Inscrit 18 février 2011 09 h 48

    Un jugment de Stratégie St-Laurent qui n'est pas objectif

    Stratégie St-Laurent est financé par les libéraux donc leur analyse ne sont pas objective. Ils ont une épée d'amoclès sur la tête c'est à dire que leur survie dépend du gouvernement difficile de s'y opposer.

    Tout personne un peu réaliste sait bien qu'il y a un danger important. Et encore plus important que les nauffrages pétrolier qui se sont produits. Les gouvernements disaient qu'ils n'y avaientt aucun risque important. Et pourtant des océans ont été contaminés par l'exportation du pétrole. On tente de nous hypnotiser.

  • André Michaud - Inscrit 18 février 2011 11 h 35

    Encore l'Apocalypse ???

    Avec les verts c'est toujours l'apocalypse... A force de crier "au loup" à répétition pour rien ils ont perdu beaucoup de crédibilité..

    Dans les cas qui était décrié comme le transport de matières pouvant détruire le St-Laurent, l'affirmation était risible pour tous les scientifiques. En effet, chacun de ces générateurs contient moins de quatre grammes de substances radioactives, soit une quantité INFÉRIEURE À LA RADIOACTIVITÉ PROVENANT D'UN STIMULATEUR CARDIAQUE!!

    Dans les isotopes médicaux qu'on utilise pour traiter le cancer, la radioactivité atteint 100 térabecquerels, 20 FOIS PLUS que dans l'ensemble des générateurs qui seront chargés à bord d'un navire..!!

    Si le ridicule tuait, il y aurait eu un petit carnage chez les verts qui sont
    plus "idéologiques"(une nouvelle religion?) que "scientifiques"...

  • camelot - Inscrit 18 février 2011 11 h 43

    Foutaise

    On ne peut se fier à quoi que ce soit qui provient d'Ottawa. Il ne faut surtout pas oublier qu'une fois ce précédent créé, il pourra se répéter ad nauséam sans aucune autorisation. C'est faire entrer le loup dans la bergerie.

  • Yves Corbeil - Inscrit 20 février 2011 11 h 37

    Non, non et non

    Qu'ils nous fassent la preuve avec un scenario vraiment catastrophique, comment ils vont arrete et reparer les dommages causer a l'environnement et apres on discutera. Car jusqu'a preuve du contraire ce qui est arrive avec le petrole dans le golf de Mexique peut se reproduire a tout moment car les vraies mesures de securite sont trop dispendieuses pour etre applique donc on gerent au cas par cas.

    Donc nous au Quebec sommes pas pret a prendre ce risque, alors passer vos dechets par le Mississipi jusqu'au golf du Mexique qui est deja pas mal pollue et les retombees iront au Americain ils en ont besoin de ce temps-ci.