En bref - Des fuites de CO2 stocké dans le sol

Un couple de fermiers de la Saskatchewan dont les terres se trouvent au-dessus du plus grand projet de capture et stockage de dioxyde de carbone au monde soutiennent que des gaz à effet de serre injectés dans le sol qui devaient y rester pour toujours fuient, tuant des animaux et faisant bouillonner les eaux souterraines.

Cameron et Jane Kerr possèdent des terres au dessus du champ pétrolifère Weyburn. Hier, le couple a rendu public le rapport de consultants qui établit des liens entre les concentrations élevées de dioxyde de carbone décelées dans leur sol et les 6000 tonnes de gaz injectées sous la terre chaque jour par le géant de l'énergie Cenovus. Une porte-parole de Cenovus, Rhona Delfrari, a indiqué que son entreprise doutait de l'exactitude de ces conclusions. Elle a fait valoir que de telles conclusions contredisent des années de recherches menées par d'autres scientifiques.
2 commentaires
  • Denis Laforme - Inscrit 12 janvier 2011 12 h 20

    Ce CO2 pourrait revenir dans l'atmosphère.

    À partir du moment ou ceux impliqués financièrement nous donnent une opinion concernant la fiabilité de la technologie qui les fait vivre, il faut se méfier. Tout ça me fait penser aux déchets radioactifs générés lors du fonctionnement des réacteurs nucléaires. Des compagnies nous assurent qu'ils peuvent enfouir ces déchets de façon sécuritaire. Les gouvernements se ferment les yeux, alors qu'on sait qu'il n'existe aucun moyen tout à fait sécuritaire pour disposer de ces déchets radioactifs (qui le resteront pendant plus de 100 000 ans). Le CO2 dont il est question dans cet article n'est pas radioactif, mais c'est un GES et il y a de fortes chances qu'il se retrouvera dans l'atmosphère à plus ou moins brève échéance.
    http://denis-laforme.over-blog.com

  • Guy Rochefort - Inscrit 12 janvier 2011 21 h 24

    Qui veut faire l'ange fait ...

    Depuis des centaines de millions d'années, et par des mécanismes tout à fait naturels, la nature séquestre du carbone: on appelle ça du CHARBON, du PÉTROLE, du GAZ NATUREL, du GAZ DE SCHISTE, du SABLE BITUMINEUX, des HYDRATES DE MÉTHANE.
    Maintenant que nous avons les avancées technologiques qui nous permettent de nous passer des combustibles fossiles, pourrions-nous aussi acquérir l'intelligence de les laisser là où ils sont: dans le sol?